Chapelle du couvent des clarisses actuellement habitation privée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame-des-Anges

Destination actuelle de l'édifice

Logement

Titre courant

Chapelle du couvent des clarisses actuellement habitation privée

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Aude (11) ; Les Cassés

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Castelnaudary

Références cadastrales

1955 A1 125

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom de l'édifice

Couvent des clarisses

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 14e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le couvent des Clarisses fut fondé en 1333 par Arnaud Duèze, vicomte de Caraman. Les lettres patentes de Philippe de Valois autorisèrent la nouvelle fondation. L'église était dédiée à Notre-Dame-des-Anges. Richement doté, le couvent connut une période de prospérité et d'accroissement du nombre de religieuses perceptible dès l'achèvement de la construction, de 1344 à 1359. La chapelle nord portait les armes de la famille de Caraman à la clef. Le couvent, abandonné par les religieuses en 1644 et sujet à des attaques de voisinage, fut transféré dans la ville de Toulouse en 1657. Le couvent fut vendu à la Révolution à un particulier. La nef fut démolie et les pierres furent utilisées dans de nouvelles constructions.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moyen appareil

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Commentaire descriptif de l'édifice

Il ne reste de l'ancienne église Notre-Dame-des-Anges que les murs gouttereaux de l'abside pentagonale et la chapelle latérale nord de la dernière travée de la nef. Les restes du mur diaphragme encore en place permettent d'émettre l'hypothèse que l'église était composée d'une nef unique suivie d'une abside pentagonale, plus étroite et plus basse. Cet édifice, construit en appareil régulier, fut élevé d'un seul jet. Les départs des branches d'ogives de l'abside et de la chapelle latérale nord présentent le même profil, tore effilé en amande et souligné par un listel. Les chapelles latérales de la nef auraient donc été prévues dans le plan d'origine. Les bases triangulaires sont tout à fait caractéristiques du 2e quart du 14e siècle. Les chapiteaux sont dépourvus de décor. La fenêtre axiale de l'abside est composée de deux lancettes trilobées surmontées d'un trilobe.

Commentaires d'usage régional

Nef unique,abside pentagonale plus étroite et plus basse voûtée d'ogives

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1948/04/13 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Grande unité stylistique ; vestiges d'un édifice édifié d'un seul jet

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86