Jardin d'agrément, puis jardin public dit parc de l'Hôtel de Ville

Désignation

Dénomination de l'édifice

Jardin d'agrément

Appelation d'usage

Parc de l'Hôtel de Ville

Titre courant

Jardin d'agrément, puis jardin public dit parc de l'Hôtel de Ville

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Lavelanet ; Alsace-Lorraine (avenue) 7

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ariège

Adresse de l'édifice

Alsace-Lorraine (avenue) 7

Références cadastrales

2013 C 963, 964, 965, 969, 4300, 4301, 4940, 4941, 4942, 4943

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Allée, serre

Nom de l'édifice

Demeure

Références de l'édifice de conservation

IA09000012

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1896, 1969

Commentaires concernant la datation

Datation par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Bastide (commanditaire)

Description historique

Un système de canaux de dérivation captait les eaux de La Touyre pour alimenter différentes usines ainsi qu'un moulin (en 1837 : Moulin de Sicre) situé sur cette propriété. Le nom "Les Aulnaies" encore attaché à l'emprise du parc et que l'on retrouve à l'extérieur, dans le nom de la voirie qui le contourne, pourrait évoquer d'anciennes plantations d'aulnes. Le jardin a été aménagé par Etienne Bastide, sur les terrains du moulin achetés à Achille Rolland, dans le style bourgeois du 19e siècle. Dès 1888, juste après la demeure, il commence par la construction du mur de clôture en pierre sèche le long de la route, poursuivant par les plantations de haies puis d'arbres entre 1888 et 1891. La construction d'un aqueduc en béton en 1891 pourrait être liée au remblaiement du canal. En effet, celui-ci n'est plus visible actuellement. Une véranda-serre est accolée à la demeure à la fin du 19e siècle. Acquis par la commune, il a été transformé en jardin public.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, maçonnerie

Typologie de plan

Jardin mixte

Partie d'élévation extérieure

Jardin de niveau

Couverts ou découverts du jardin de l'édifice

Pelouse ; groupe d'arbres

Commentaire descriptif de l'édifice

Jardin d'agrément de demeure bourgeoise, établi en bordure du ruisseau La Touyre, sur un terrain triangulaire de 1 ha dont la pointe est orientée au nord-est. Il est relié au ruisseau par tout un système de canaux de dérivation, canal d'amenée et canal de fuite, au passage desquels il bénificie d'une pièce d'eau centrale en forme de Y. De là partaient deux bras de canaux, en partie comblés aujourd'hui : le bras sud rejoignant directement le canal de fuite, le bras nord s'élargissant en bassin pour passer sous une bâtisse située au nord de la demeure. Plusieurs ponceaux franchissent cette succession de canaux. La partie centrale du jardin se développe au sud de la demeure établie dans l'angle nord-est de la parcelle. Le jardin, grillagé à l'est, ouvre sur l'avenue par un large portail à deux piliers à bossage datables des années 1890. De plan mixte, régulier et irrégulier, cette partie comporte un vaste parterre central formant boulingrin, souligné de cotonéaster taillé en bordure et ceinturé par deux allées qui desservent d'autres espaces engazonnés. Les plantations d'origine ont été progressivement remplacées, à l'exception de trois hêtres âgés. Les essences arborées et arbustives en place puisent dans le catalogue des arbres ornementaux des années 1900 (hêtre pourpre, liquidambar, tilleuls, sumac, conifères, arbre de Judée...). Moyennement entretenu, le caractère paysager du jardin s'est atténuée avec le temps, cédant la place à l'expression plus banalisée du jardin public. Une statue de Jean Jaurès orne les proches abords de la demeure. L'ancienne serre est restée attenante, dans le prolongement nord.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Conditions d'ouverture au public

Ouvert au public

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1991

Date de rédaction de la notice

2013

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fournier Claire

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (Jardins)

Typologie du dossier

Sous-dossier