Jardin d'agrément du château de Roques

Désignation

Dénomination de l'édifice

Jardin d'agrément

Appelation d'usage

Du château de Roques

Titre courant

Jardin d'agrément du château de Roques

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Teilhet

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ariège

Lieu-dit

Château de Roques

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Terrasse en terre-plein, allée, escalier indépendant

Nom de l'édifice

Château

Références de l'édifice de conservation

IA09000043

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1955, 1956

Commentaires concernant la datation

Datation par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Wailly Jacques de (paysagiste)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Vieljeux Christian (commanditaire)

Description historique

Les jardins en terrasses de Roques sont l'oeuvre de l'architecte-paysagiste Jacques de Wailly, (1903-19...). Originaire de la Somme, il était membre de la Société française d'Architecture des Jardins (SFAJ). Il réalise les jardins de Roques en 1955-1956 pour Christian Vieljeux. En 1994, le portail de l'ancien château, orné des armoiries du Comte de Portes, est récupéré et déplacé au château de Roques.

Description

Typologie de plan

Jardin régulier ; jardin mixte

Couverts ou découverts du jardin de l'édifice

Parterre en broderie ; parterre de pièces coupées ; pelouse ; groupe d'arbres ; massif de fleurs

Commentaire descriptif de l'édifice

Composition géométrique unique dans le département. Création récente bien entretenue. Menacé en 1992 par l'ouverture d'une gravière. Après avoir cheminé sur une allée de cyprès, on découvre la demeure. Il faut la contourner pour découvrir l'ensemble des jardins à l'italienne composés de deux terrasses superposées. Dessinée sur un tracé à la française. la terrasse principale, maçonnée, se prolonge en surplomb par une avancée en abside qui offre une vue panoramique sur la chaîne des Pyrénées. Il existe une deuxième terrasse ornée de vases et différentes poteries. L'ensemble est complété par une orangerie et un observatoire. Réserve écologique (loutre et tortue cistude).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1991

Date de rédaction de la notice

1991

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Rogez Isabelle, Fournier Claire

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (Jardins)

Typologie du dossier

Sous-dossier