Présentation de la commune du Fugeret

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune du Fugeret

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Historique

Description historique

Le plateau de Saint-Sauveur a sans doute servi d'oppidum à l'époque protohistorique, alors que le chaos rocheux de Saint-Pierre est sans doute déjà un site cultuel. Le site antique de Segumagna semble localisé par le toponyme Les Segumagnes, en rive gauche du Ravin du Coin. A Argenton, un site d'occupation romaine est attesté par un mausolée, daté de 75 av JC. Au cours de l'Antiquité tardive ou du début du Moyen-Age, l'habitat du village se reperche sur le site de Saint-Sauveur et du Chastel, alors qu'à Argenton il est probable qu'un site castral s'installe au-dessus du site antique (Les Tours, Champs de Saint-Pierre). Au début du 11e siècle, l'église Saint-Pons et ses possessions sur le territoire de Segumagna sont données à l'abbaye Saint-Victor de Marseille. Sans doute vers le milieu du Moyen-Age, le site du village du Fugeret se déperche progressivement et s'installe sur l'échine qui domine la clue, installation sans doute aidée par la construction de la Tour du Murat. Au 13e siècle, la population est d'environ 180 personnes, au 14e siècle elle est de 550 personnes. Le village se protège derrière une probable enceinte de maisons-rempart (Rue du Barri), puis une seconde enceinte (Rue Basse) a probablement été édifiée afin d'englober un premier faubourg. Aux 16e siècle et 17e siècle, un nouveau dynamisme urbain (demi-croisées, encadrements chanfreinés, accolades, etc) amène un nouveau faubourg à s'installer progressivement en créant la Grande Rue et dessinant les formes du village actuel. La population de la commune reste plus ou moins stable jusqu'au maximum démographique en 1851, avec 624 habitants. A Argenton, l'étude du cadastre napoléonien montre que la forme et l'emplacement des bâtiments a beaucoup évolué au cours du 19e siècle. Au village, les aménagements publics de la fin du 19e siècle (construction de la mairie-école, alignement de la Grande Rue, travaux aux fontaines et lavoirs, etc.) et les travaux de la voie ferrée Digne-Nice, au début du 20e siècle, lui ont donné sa forme actuelle. Le minimum démographique est atteint en 1956, avec 156 habitants. En 2009, la population légale est de 227 habitants.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La commune du Fugeret appartient au canton d'Annot et à l'arrondissement de Castellane. Son altitude s'étage entre 787 mètres au bord de la Vaïre et 1971 mètres au Coteau du Seil. En rive droite de la Vaïre, ainsi qu'au nord-est d'Argenton, le sous-sol est de nature calcaire avec des affleurements de marnes. Ailleurs, on trouve les grès d'Annot. Le relief est raide, sauf à proximité du village et à Bontès, voire très raide entre Chabrières et Argenton. Le territoire est occupé par le village et six hameaux : Bontès, Argenton, La Béouge, Chabrières, Pelloussis, Collet-Gouiran. On note également plusieurs fermes dispersées, toutes situées en terroir gréseux, ainsi que de très nombreux bâtiments dispersés et isolés, notamment dans la châtaigneraie. Les importants et fréquents chaos rocheux ont permis l'installation d'abris sous roche, dont une vingtaine ont été repérés. L'ancienne économie agricole était basée sur la culture du blé et des légumineuses sèches, complétée par les châtaignes et le seigle sur le grès, et des alpages dans les montagnes ; la cueillette de la lavande sauvage a beaucoup été pratiquée ainsi que le ramassage des champignons (cèpes et girolles) pour la vente. Il y avait un moulin à farine au Village et un à Chabrières, deux moulins à huile de noix se trouvaient au village. Aujourd'hui, l'activité agricole est limitée aux alentours du village, à Bontès et à Argenton, ainsi que sur les alpages.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66