Colombier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Colombier

Titre courant

Colombier

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

Chabrières

Références cadastrales

1830 A 1455, 1983 A4 1068

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle (?)

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'origine de ce colombier pourrait remonter au moins au 18e siècle. Le cadastre de 1830 le mentionne comme « bâtiment rural » appartenant à Pellegrin Honoré du Pelloussis. Ce propriétaire possède également un « pré », une « terre labourable » et une « châtaigneraie » à proximité immédiate. L'état des sections de ce cadastre nomme ce quartier de Chabrières « Le Sevet ».

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Grès en couverture

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à un pan

Commentaire descriptif de l'édifice

Ce colombier est situé à environ 100 mètres au sud du hameau de Chabrières. Il est installé au sommet d'un gros rocher et il comporte un rez-de-chaussée et un étage carré. Le rez-de-chaussée est accessible par une porte piétonne ouverte côté ouest ; il est aéré par un petit jour côté sud et on remarque une grande ouverture, haute et étroite, côté nord ; une petite niche occupe l'angle sud-est. Ce rez-de-chaussée servait sans doute de remise et de séchoir. L'étage de comble était accessible par une échelle de meunier passant par une trappe du plancher. Cet étage est réservé au colombier, dont la baie d'envol s'ouvre au sud. Les murs est, nord et ouest, portent chacun au moins six rangées de lauzes saillantes, qui servaient à accueillir les nids des pigeons. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons de grès, les élévations étant directement assises sur le bloc rocheux. Le toit à pan, ruiné, était probablement couvert en lauzes de grès. Au pied du bloc rocheux, un surplomb formant un abri sous roche naturel est fermé par un muret en pierre sèche.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66