Abri de cultivateur

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abri

Genre du destinataire

De cultivateur

Titre courant

Abri de cultivateur

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

La Plaine

Références cadastrales

1830 A non cadastré, 1983 A1 non cadastré

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle (?)

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1691

Commentaires concernant la datation

Date portée

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'origine de cet abri de cultivateur pourrait remonter à la fin du 17e siècle, comme semble l'indiquer la date portée de 1691. Le cadastre de 1830 n'en fait pas mention. L'état des sections de ce cadastre nomme ce quartier « Le Combal » et indique la présence de quelques « terre labourable » à proximité, mélangées à des « bois taillis ».

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, pierre sèche

Matériaux de la couverture

Grès en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement

Typologie de couverture

Appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Cet abri de cultivateur est situé au Col de Pelloussis. Il est adossé à un imposant chaos rocheux composé de trois blocs principaux. Côté nord, un petit bâtiment en pierre sèche (avec un peu de mortier de terre) est adossé à un rocher. Il est accessible par une porte piétonne et un jour en fente est ouvert côté est. Une petite niche est aménagée dans le mur sud et deux autres dans le mur nord, dont une en partie enterrée, en arc segmentaire, qui pourrait correspondre à un silo. La paroi ouest est également creusée d'une niche. Le toit en appentis devait être couvert en lauzes de grès (ou en chaume de seigle). Un grand enclos s'étend devant le bâtiment, côté sud (aire à battre ?, enclos à mouton ?). Il est fermé par un muret en pierre sèche, possédant deux portes opposées, au nord et au sud. Un chronogramme est gravé dans l'embrasure de la porte nord. Cet enclos est en partie protégé par le surplomb de deux rochers, qui forment une faille naturelle. Cette faille est fermée par un muret et l'on remarque deux trous de poutres creusés dans la parois des rochers, laissant supposer une couverture au moins partielle de cette enclos. Par ailleurs, on note de profondes gouttières creusées sur le sommet des rochers, pour évacuer les eaux de ruissellement. Du côté nord-ouest du chaos rocheux, une autre faille naturelle entre deux blocs est aménagée. On y note un escalier en pierre sèche, se poursuivant par quelques marches creusées dans le rocher, donnant accès au sommet aplati du plus gros bloc. Cette surface plane a pu servir de séchoir.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66