Four à pain de La Béouge

Désignation

Dénomination de l'édifice

Four à pain

Titre courant

Four à pain de La Béouge

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

Béouge (la)

Références cadastrales

1983 A3 749

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1911

Commentaires concernant la datation

Date portée

Auteur de l'édifice

Bonnet Vérin (maçon)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par tradition orale

Description historique

Le cadastre de 1830 indique qu'à cette époque, le hameau de la Béouge disposait d'un four à pain privé, installé sur la placette où se trouve aujourd'hui la fontaine.La date de la construction de ce four à pain est gravée : 1911. La tradition orale précise que ce four a été construit par M. Vérin Bonnet. Il est probable que les éléments de bouche de four, en remplois dans la niche, proviennent du four mentionné en 1830. Les fours à pain du Thoron et de la Béouge sont sans doute contemporains. Outre le fait qu'ils remplacent tous les deux un ancien four à pain sur un nouvel emplacement, ils sont d'initiative privée et présentent de nombreuses similitudes : forme de la charpente et couverture en lauzes, traitement du parement et des chaînes d'angles, etc. L'implantation sur le terrain presque plat de la Béouge a permis d'autres choix qu'au Touron, notamment en terme d'ouvertures.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon

Matériaux de la couverture

Grès en couverture, tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Ce four à pain est situé en contrebas de la placette de la Béouge. Le fournil est accessible de plain-pied par une porte piétonne ouverte dans le pignon nord, il est éclairé par une fenêtre et un jour. Une niche est aménagée dans le mur ouest, avec un ancien élément de bouche de four en remploi comme linteau. La bouche, la sole et la coupole du four à pain sont en pierre de taille de grès. La trappe de tirage, placée au-dessus de la bouche du four, est fermée par une pierre biseautée. L'avaloir est construit en lauzes maçonnées sur chant, sur des corbeaux en pierre. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons de grès. Les chaînes d'angles sont en pierre de taille de grès ; la plus haute pierre de la chaîne d'angle nord-est est en grès dur smillé, et porte un chronogramme gravé. Les élévations ne reçoivent pas d'enduit. Les encadrements des ouvertures sont bruts de maçonnerie, avec linteau en bois. La menuiserie de la porte du fournil possède un loquet extérieur en bois. La charpente est à fermes sur pannes, avec entrais et poinçons. Le toit à longs pans est couvert en lauzes de grès au-dessus du four, en plaques de tôle plane au-dessus du fournil. La souche de la cheminée est en maçonnerie de moellons équarris, avec une couverture en lauzes posées à plat.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

265 cm diamètre du four ; 110 cm hauteur du four

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66