Carrière des Laouves ou carrière du Coin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Carrière

Titre courant

Carrière des Laouves ou carrière du Coin

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

Laouves (les)

Références cadastrales

1830 B non cadastré, 1983 B3 non cadastré

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 18e siècle 19e siècle (?)

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'origine de cette carrière pourrait remonter à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. Le cadastre de 1830 ne fait pas mention de cette exploitation mais, à proximité immédiate, un très gros bloc de grès est cadastré comme « aride » (parcelle 1830 B 816). De plus, dans l'état des sections de ce cadastre, on note cinq autres petites parcelles avoisinantes (1830 B 797 à 799, 801, 802), qui sont biffées comme « nul », mais qui étaient initialement mentionnées comme « aride ». Il s'agit probablement de cinq autres rochers, mais de trop faible superficie pour être définitivement cadastrés. Aujourd'hui, on ne voit plus dans le paysage que trois gros rochers. L'emplacement du rocher cadastré « aride » en 1830 se trouvant aujourd'hui à la tête du tunnel ferroviaire, il n'existe plus. A l'emplacement des cinq parcelles mentionnée « arides » en 1830 puis biffées, on ne remarque aujourd'hui plus que trois rochers, les autres ayant sans doute été entièrement exploités. Il semble peu probable que ces blocs aient été exploités lors des travaux de construction de la voie, leurs faces ne présentant aucune trace de débitage à la poudre, mais uniquement au coin de bois.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette carrière de pierres, située à environ 600 mètres à l'est du Fugeret, est installée sur quelques gros blocs rocheux de grès. Sur les trois blocs visibles aujourd'hui, on remarque des faces très droites et anguleuses qui contrastent avec les habituelles rondeurs des chaos gréseux, dues à l'érosion. En outre, on note de nombreuses traces de débitage, notamment plusieurs négatifs d'encoches creusées au pic, dans lesquelles étaient insérés des coins en bois. Ce débitage permettait d'extraire de grandes dalles épaisses plus ou moins régulières, qui étaient cassées en moellons. Sur un rocher, on trouve encore une partie d'une dalle, débitée mais non entièrement détachée. On remarque également, sur la paroi orientale du bloc médian, des trous de poutres qui pourraient témoigner d'un abri (simple toit en appentis) destiné à protéger un atelier d'équarrissage des moellons.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Frouard Mélanie, Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel ; dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66