École primaire d'Argenton

Désignation

Dénomination de l'édifice

École primaire

Titre courant

École primaire d'Argenton

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

Argenton

Références cadastrales

1983 A3 451

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1897

Commentaires concernant la datation

Date portée

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Sur le cadastre de 1830, cet emplacement est occupé par une terre labourable. Le 27 novembre 1893, l'ingénieur Tourniaire de Castellane dresse le devis pour la construction de l'école mixte d'Argenton. Elle sera construite sur la parcelle A 713, parcelle « bien aérée et bien exposée au soleil, très convenable pour sa destination ». Le terrain incliné devra cependant être nivelé. Le bâtiment mesurera 11,3 mètres de long et 6,8 mètres de large. Les fondations seront fouillées sur 1,4 mètres de hauteur. Les murs feront 60 centimètres d'épaisseur aux fondations et 40 cm au couronnement, une retraite pour le plancher de l'étage est prévue. Les murs seront en maçonnerie ordinaire, ainsi que le mur de refend. L'encadrement de la porte sera en pierre de taille smillée. Les cloisons seront en briques. L'école sera composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage, avec un escalier intérieur, d'un préau couvert, d'une cour, de deux lieux d'aisance et d'un jardin attenant à l'est. Le rez-de-chaussée accueillera une salle de classe pour 40 élèves. L'étage sera occupé par un appartement de cinq pièces : cuisine, cabinet de travail, chambre, salon et salle à manger. « La cuisine sera munie d'une cheminée à manteau dit de cuisine, d'un fourneau à potager et d'un évier. Le salon, la chambre à coucher et le cabinet de travail seront munis d'une cheminée à la rhumfort ». La cheminée de la cuisine possèdera des plaques en fonte au fond et sur l'âtre, les côtés seront en carreaux vernis. Un placard sera installé au-dessus de l'évier. La cheminée du salon sera flanquée de deux placards. Le comble sera accessible par une échelle. Les planchers seront en mélèze. Les portes intérieures et celles des placards seront en bois de pin, elles seront peintes à base de blanc de zinc. Les menuiseries des fenêtres seront en noyer, les contrevents en bois de pin ; ils seront peint à base de blanc de plomb. L'escalier sera muni d'une rampe en fer avec une boule de cuivre au départ. Les eaux de l'évier de la cuisine seront évacuées par un tuyau en plomb vers un puits perdu. Les piliers du préau seront en maçonnerie, les façades est et ouest seront en planches dressées. Les lieux d'aisance seront construits au bord du chemin, à l'ouest ; les parements des fosses seront en ciment. Les lieux d'extraction ou de fabrication des matériaux sont également précisés. Le sable sera pris localement, criblé et lavé. La chaux viendra des fours du Fugeret, elle sera apportée vive et éteinte aux besoins du chantier. Les moellons et pierres de taille viendront des « carrières des coteaux circomvoisins ». Les murs, enduits en trois couches, seront lissés « à la savate de maçon », puis blanchis au lait de chaux. Le plâtre proviendra « des magasins de la localité ». Les bois de charpente auront au moins deux ans de séchage. Ce devis est vu et approuvé par le Ministre de l'Instruction Publique le 6 février 1896. Le 25 avril 1897 a lieu l'adjudication des travaux « de construction d'une maison d'école mixte au hameau d'Argenton ». Les travaux sont estimés par devis à la somme de 4827 francs et 46 centimes, plus 2597 francs et 54 centimes pour frais imprévus. Ils sont subventionnés par l'Etat à concurrence de 4975 francs par décision du Ministre de l'Instruction Publique en date du 6 février 1896. Deux entrepreneurs ont déposé un dossier : Martin Briquetti de Sausses et Alexis Deguillen de Mallemoisson. Le premier ayant fourni l'offre la plus avantageuse (4586 francs et 9 centimes) emporte l'adjudication. Au-dessus de la porte principale est gravée la date de 1897. Le 16 septembre 1900, l'agent voyer cantonal L. Jouvet, accompagné de l'adjoint spécial d'Argenton et de deux conseillers municipaux, signe le procès verbal de réception de la construction de l'école mixte d'Argenton.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Acier en couverture, bois en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette école primaire est située au hameau d'Argenton. Elle n'est pas mitoyenne et comporte quatre étages : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. L'étage de soubassement est occupé par une resserre, couverte par un plancher ; l'accès se fait par une trappe dans le sol du rez-de-chaussée surélevé. Ce dernier est réservé à la salle de classe, dont le sol est un plancher ; un escalier intérieur mène à l'étage carré, où se trouve le logis. L'étage de comble est occupé par un grenier pouvant servir de séchoir. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons de grès, les chaînes d'angle sont en gros moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit lisse, avec soubassement rustique. Au premier niveau de l'élévation est, la porte possède un encadrement en pierre de taille de grès, avec platebande à clef saillante et passante portant un chronogramme gravé. Les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier, avec linteau en bois. Le toit à longs pans à forte pente est couvert en bac acier qui remplace la couverture originelle en planches de mélèze.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66