Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Le Fugeret ; 2e maison

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

Argenton

Adresse de l'édifice

2e maison

Références cadastrales

1830 A 710, 1983 A3 454

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle (?)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle (?)

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'origine de cette maison pourrait remonter au 17e siècle. La lecture des élévations montre que la partie ouest a été accolée ultérieurement, en même temps qu'une surélévation d'un niveau, probablement au 18e siècle. Le cadastre de 1830 la mentionne comme « maison et cour » appartenant à Pellegrin Louis dit Peirou ; une « cave » est alors séparée et appartient à Laugier Dominique. Dans l'état des sections de ce cadastre, ce quartier est nommé « Les Fabres ». Les aménagements intérieurs n'ont pas évolué depuis les années 1920.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée, bois en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau segmentaire

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier en vis

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette maison est située dans la partie haute du hameau d'Argenton. Elle forme l'angle d'un îlot de bâtiments et comporte quatre étages : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. L'étage de soubassement est occupé par une resserre et un cellier indépendants, chacun couvert par une voûte en berceau segmentaire ; une étable à cochon, couverte par une demi-voûte en berceau, est aménagée dans une construction accolée, couverte par une terrasse. Le rez-de-chaussée surélevé est accessible de plain-pied côté nord-ouest. Dans la partie est, on trouve la cuisine et deux chambres occupent la partie ouest. Dans la cuisine, une cheminée est adossée au mur ouest, flanquée d'un potager ; un placard adossé occupe l'angle sud-est et une niche de garde-manger (aérée par un jour fermé en grillage) est aménagée dans le mur sud ; une alcôve est adossée au mur nord et la montée d'escalier occupe l'angle nord-est. Dans cette cuisine, le sol est en lauzes de grès, les murs sont enduits (rose) avec décor de plinthes peintes en noir et les plafonds sont chaulés ; des crochets en bois sont fixés aux solives. La chambre 1 est accessible depuis la cuisine, par une porte dont la menuiserie est à panneaux moulurés. La chambre 2 est accessible depuis la chambre 1, dont elle est séparée par une cloison en planches dressées, chaulée avec décor de plinthe noire ; la porte est munie d'un loquet de fermeture en bois. L'escalier intérieur en vis possède un noyau en bois ; les marches sont assemblées en planches, sauf les trois marches d'appel qui sont en pierre de taille de grès. L'étage carré est occupé par le séchoir à châtaignes, sauf dans sa partie sud-ouest où une chambre est séparée par une cloison en planches dressées ; le sol est un plancher rustique ; le conduit de cheminée est en maçonnerie et pans de bois ; un coffre à grains en planches est installé dans l'angle nord-ouest. L'étage de comble est accessible par une échelle de meunier et une trappe dans le plafond, il est réservé au séchoir à châtaignes ; le sol est en plancher ; un coffre à grains en planches est installé dans l'angle nord-ouest. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons de grès, les chaînes d'angle sont en gros moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit rustique. Les encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier de gypse, avec linteau en bois ; les appuis des fenêtres sont en pierre de taille de grès, elles étaient occultées par des contrevents à persiennes hautes. Devant l'élévation sud, la terrasse construite sur une loge voûtée possédait un sol en lauzes de grès, dont le débord protégeait la maçonnerie ; il y avait un garde-corps en bois. La charpente est à chevrons, avec panne faîtière. Le toit à longs pans est couvert en plaques de tôle ondulée qui remplacent une couverture originelle en planches de mélèze, avec probablement un faîtage en chaume.

Commentaires d'usage régional

A3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Frouard Mélanie, Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66