Chapelle Saint-Roch puis chapelle Sainte-Anne puis entrepôt agricole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle, entrepôt agricole

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Roch ; Sainte-Anne

Titre courant

Chapelle Saint-Roch puis chapelle Sainte-Anne puis entrepôt agricole

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Méailles

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Lieu-dit

Sainte-Anne

Références cadastrales

1830 A 173, 1984 A2 90

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle (?)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'origine de ce bâtiment remonte sans doute au moins au 18e siècle. Sur la Carte de Provence des Ingénieurs Géographes Militaires (1748-1778) au 1/14 000e environ, il est figuré et mentionné comme « Chapelle Saint-Roch ». Le changement de vocable et l'attribution à Sainte-Anne date sans doute de la fin du 18e siècle. Sur le cadastre de 1830, le bâtiment est mentionné comme « bâtiment chapelle en ruine », appartenant alors à la Commune de Méailles ; l'état des sections de ce cadastre nomme ce quartier « Clot de Sainte-Anne ». La reconstruction et la transformation en entrepôt agricole remonte sans doute au milieu du 19e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Cet entrepôt agricole est isolé sur un replat qui domine la rive droite de la Vaïre, au bord de l'ancien chemin d'Annot à La Colle Saint-Michel. Il est adossé à la pente et comporte un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé. L'étage de soubassement est occupé par une remise, accessible par une porte piétonne. Le rez-de-chaussée surélevé est occupé par un fenil pouvant servir de séchoir, l'accès se fait par une porte piétonne et le sol est un plancher rustique sur solives ; des gerbes de blés y sont encore stockées, ainsi qu'un tranche-paille et des claies de séchage en vannerie. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires et les élévations reçoivent un enduit rustique. Les encadrements des ouvertures sont bruts de maçonnerie, avec un linteau en bois. La charpente est à pannes et le toit à longs pans est couvert en tuile creuse ; l'avant-toit est constitué du débord des tuiles de couverture.

Commentaires d'usage régional

2.2 : entrepôt agricole multifonctionnel : polyvalent avec fenil

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66