Présentation de la commune de Saint-Pierre

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Saint-Pierre

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Saint-Pierre

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Entrevaux

Historique

Description historique

En 1044, Jean et ses fils donnent à l'abbaye de Saint-Victor de Marseille l'église Saint-Pierre de Bonvillar située dans la Val de Chanan, au diocèse de Glandèves, avec son domaine. Celui-ci est composé d'un manse, de deux exploitations agricoles (braciarias), de plusieurs vignes et terres aux lieux-dits Chaudol, Camp Long, Camp Bon, Fournet. Le hameau de Bonvillar est actuellement situé sur la commune mitoyenne de La Rochette et celui de Camp Bon est sur la commune limitrophe de La Penne, dans le département des Alpes-Maritimes. En revanche, le toponyme Champ Long apparaît sur le cadastre de 1817 de la commune de Saint-Pierre, à côté de l'écart des Chabots (les Ciabau sur la carte IGN). De 1079 à 1135, le cartulaire de l'abbaye de Saint-Victor mentionne parmi les possessions de l'abbaye au diocèse de Glandèves la cellam Sancti Petri de Bono Villari. A l'origine donc de l'actuelle commune, un grand domaine agricole organisé autour d'une église isolée dédiée à Saint-Pierre. La seigneurie laïque est celle de Puy-Figette, détenue par Jean et ses fils. Le site de Puy-Figette (ou Puget-Figette) est usuellement identifié avec le château et la tour en ruine de Saint-Etienne, sur la commune limitrophe de La Penne. Les détenteurs de la seigneurie changent plusieurs fois entre le 13e et le 16e siècle pour échoir finalement à la famille de Castellane en 1463. D'une manière générale, la physionomie actuelle du territoire communal date du 18e siècle. Le Ruisseau de Besseuges (actuelle limite entre Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes) a longtemps été une frontière entre le Royaume de France et le Comté de Nice et des bornes matérialisaient cette frontière, ainsi qu'un rocher gravé à la Clue du Pali. En 1788, Achard écrit que les productions de Saint-Pierre sont « les grains, tels que froment, méteil, épeautre, etc. Des fruits, comme les pommes, les cerises et les prunes que l'on fait sécher au soleil, et surtout les poires que les habitants font cuire au four pour pouvoir les garder en hiver. Tous les particuliers ont pour cela un four et même deux, et delà vient que dans cette contrée, l'on dit par dérision de Saint-Pierre, que c'est une ville de quatre-vingt fours qui peuvent à peine fournir du pain à ses habitants. Il y avait autrefois des vignes dont on voit encore les restes, mais on en a presque partout abandonné la culture, apparemment parce que les grains ne mûrissent pas bien. Au reste, ce n'est qu'à force d'engrais et de travail que les produisent, ce qui fait que de temps en temps l'on voit des familles entières lasses de cultiver à grands frais un sol ingrat, abandonner le pays pour aller se fixer ailleurs. Nombre de particuliers s'occupent à faire de la toile qu'ils vendent dans le lieu et aux villages voisins, c'est leur occupation pendant l'hiver lorsque les pluies ou la neige les empêchent de travailler à la campagne". A la Révolution Française, Saint-Pierre fut débaptisé et repris alors le nom de Puget-Figette. Outre le village, la commune compte trois écarts, qui sont situés entre le village et le Château, et sont accessibles par un chemin carrossable : Olivier, Les Chabots, Les Carles. Sur le cadastre de 1817, l'écart d'Olivier est occupé par des maisons (dont une ruinée) et un bâtiment agricole. On y trouve également des jardins et trois aires à battre. Sur ce même cadastre, l'écart des Chabots est occupé par des petites maisons et des entrepôts agricoles. On y trouve également des jardins. En 1817, l'écart de Carles est organisé un îlot unique. Il est constitué de maisons et de bâtiments agricoles.

Protection

Référence aux objets conservés

IM04002218

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laurent Alexeï, Brunet Marceline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66