Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Senez ; 2ème ferme

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Barrême

Lieu-dit

Riou d'Ourgeas (le)

Adresse de l'édifice

2ème ferme

Références cadastrales

1811 D2 1488, 1986 D4 1104

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Remise agricole, étable à chevaux, fenil

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle, 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La ferme, portée sur le cadastre napoléonien, existait au 18e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme, montée en moellons calcaire liés par du mortier de gypse fait partie d'un ensemble de deux fermes en L imbriquées (avec la parcelle mitoyenne 1103 aujourd'hui partiellement ruinée), l'ensemble étant la propriété de membres apparentés (déjà au début du 19e siècle). Elle se compose de deux bâtiments : une maison-bloc et une dépendance agricole. Le soubassement est commun aux deux fermes : on y entre par une porte charretière sur la façade sud-ouest de l'entrepôt qui se compose d'une remise, communique d'une part avec le soubassement de la partie logis de la seconde ferme (étable) au moins par une fenêtre aujourd'hui murée et se prolonge d'autre part sous la partie logis de la ferme étudiée (étable et resserre), le tout sous un plancher rustique en bois avec coulis de plâtre entre les voliges. L'entrée du logis en rez-de-chaussée surélevé s'effectue sur la façade sud-est par un escalier droit en bois. Il se compose d'une pièce carrelée avec placard contentant un coffre à grains, d'une cheminée en plâtre ruinée et d'un escalier droit en bois dans l'entrée qui mène au niveau supérieur, la chambre éclairée par une fenêtre en façade ; un comble bas communique avec la ferme mitoyenne. La pièce principale du logis dispose d'une porte menant sur l'entrepôt agricole qui servait de fenil. Cette partie dispose d'une entrée indépendante sur l'extérieur, en façade sud-est. Le fenil se déploie sur trois niveaux (le plancher séparateur a disparu), mais ses deux baies fenières alignées en façade et ses quatre larges ouvertures sur la façade sud-ouest sont situées au-dessus de ce plancher (il y a donc deux niveaux sans plancher, chaque baie étant utilisée en fonction de la hauteur du fourrage accumulé). Le rez-de-chaussée surélevé de ce fenil sert actuellement d'étable à chevaux.

Commentaires d'usage régional

F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Il s'agit d'un exemple particulièrement intéressant de ferme communiquant avec une autre, accolée, mais de façon restreinte : seuls les niveaux agricoles sont concernés (soubassement et comble), alors que les logis demeurent indépendants.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2008

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mosseron Maxence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66