Fermes

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Fermes

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Senez

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Barrême

Nombre d'édifices concernés par l'étude

109 bâti INSEE, 29 repérées, 12 étudiées

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Description historique

Sur les 29 fermes repérées 22 – soit le quart – étaient portées sur le cadastre napoléonien levé en 1811 ; il est donc raisonnable de penser qu'elles remontent au 18e siècle, au moins. L'absence de documentation interdit de proposer une datation plus précoce, d'autant que l'inertie architecturale – les techniques de mise en œuvre n'ont guère changé pendant l'époque moderne – est un aspect fondamental de l'architecture rurale sur la zone. Une exception : la ferme de la Coulète, qui dépendait des évêques jusqu'à la Révolution, est mentionnée au 18e siècle, ce qui peut laisser penser qu'elle était de construction plus ancienne encore.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, parpaing de béton, bois, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate mécanique, ciment amiante en couverture, tôle ondulée

Typologie de couverture

Toit à un pan, toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

La majorité des bâtiments sont disposés perpendiculairement à la pente (24 cas) ; 3 le sont parallèlement ; 2 seulement sont implantés sur terrain plat. On constate que la forme bâtiments accolés sans ordre particulier domine (les deux-tiers du total de la catégorie, et plus de 55 % de l'ensemble des fermes repérées). Un constat s'impose : les fermes de hameau sont plus réduites que les fermes isolées. Cependant, au sein de ce cadre général la commune de Senez est particulière car les hameaux à vocation agricole sont exclusivement (ou presque exclusivement) composés de bâtiments agricoles sans maison. On n'a pas pu déterminer la présence de ferme dans le chef-lieu et celles qui ont été observées se situent toutes soit en milieu isolé soit dans un hameau. Le calcaire est omniprésent. Il intervient comme matériau unique dans 22 cas. On trouve aussi un peu de grès à quatre reprises. Les murs ne présentent pas d'assise véritablement régulière et les moellons employés sont de taille modeste, à quelques exceptions près (ferme de la Coulète par exemple). D'une manière générale, les modules sont liés entre eux par du mortier de gypse à la couleur ocre orangé caractéristique qui provient du hameau du Gipas. La mise en œuvre diffère quelque peu entre les bâtiments sénéziens et ceux de l'ancienne commune du Poil, administrativement rattachée en 1973 à celle de Senez : l'usage bien moins fréquent du mortier servant de liant au Poil, qui ne disposait pas de gisement tel que celui du Gipas, l'explique. Dans quasiment tous les cas de figure les fonction domestique et agricole se partagent le même toit, qu'il s'agisse d'une ferme à maison-bloc ou d'une exploitation à blocs accolés. Plus de 90 % des fermes sont en pente, ce qui induit la présence quasi systématique d'un soubassement, et parfois de deux niveaux de soubassement (5 cas). Les fermes ont deux niveaux (3 cas), trois niveaux (16 cas) ou quatre niveaux d'élévation (10 cas). Les fermes de type accolées étant majoritaires (24 cas sur 29), les dépendances sont souvent intégrées au corps de ferme (remise, bergerie, porcherie, éventuellement four à pain pour les fermes isolées). Mais il existe aussi des bâtiments dissociés – plus rarement, et souvent ruinés. Les exemples d'exploitation conservées avec tous leurs éléments constitutifs ne sont donc pas légion. Les fermes isolées pouvaient disposer d'un four pour des raisons pratiques d'éloignement. L'habitat de la commune est très modeste. Les décors de façades sont rares et se limitent à des avant-toits avec génoise à un ou deux rangs.

Commentaires d'usage régional

F2 : ferme en maison-bloc en hauteur,F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2008

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mosseron Maxence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier collectif

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66