Croix monumentale dite Croix Morel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Croix monumentale

Appelation d'usage

Croix Morel

Titre courant

Croix monumentale dite Croix Morel

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Parcieux ; R.D. 933

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Reyrieux

Lieu-dit

Croix Morel (A la)

Adresse de l'édifice

R.D. 933

Références cadastrales

1823 A non cadastré (259), 1984 A 106

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1643

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La croix Morel (appellation dont on ignore l'origine) est datée 1643. Elle n'est pas cadastrée sur le cadastre napoléonien dressé en 1823, mais, au moins depuis celle date, a donné son nom au lieu-dit. C'est la seule croix du canton en forme de branches écotées ; ce type de croix, très répandu dans la Loire, serait en rapport, d'après la légende, avec les épidémies de peste de l'époque. En 1983, le croisillon fut brisé accidentellement et déposé chez une habitante. Il est remplacé par un croisillon neuf, refait à l'identique ; le fût, juste recollé à la partie supérieure, est d'origine.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Commentaire descriptif de l'édifice

La croix se dresse en bordure de la route départementale. Entièrement en calcaire, elle est érigée sur un court soubassement maçonné (h= 50) de plan carré, habillé de dalles et surmonté d'une table monolithe plus large (la = 110) , biseautée sur le dessous. Le fût monolithe (h = 250) , en calcaire local de Lucenay (Rhône) , s'amincit progressivement vers le sommet, couronné d'un chapiteau toscan à huit pans ; de plan octogonal, il comprend une base cubique à faces lobées à la partie supérieure, les côtés recevant les congés de ses angles abattus, et un socle cubique (h = 29) à arête supérieure moulurée. La date est gravée sur la face de la base. Le croisillon monolithe, en croix latine de section circulaire (h = 100, la = 55) , simule des banches d'arbre écotées, à décor gravé et en bas-relief ; les extrémités des bras sont taillées en biais.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tronc : arbre

Description de l'iconographie

Le croisillon est sculpté en forme d'arbre écoté, imitant l'écorce avec des écots en relief.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

H = 400 ; la = 110 ; pr = 108

Commentaires d'usage régional

Croix en pierre à arêtes chanfreinées,base cubique,écots

État de conservation (normalisé)

Reconstruit à l'identique

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88