Mont calvaire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Mont calvaire

Titre courant

Mont calvaire

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Parcieux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Reyrieux

Lieu-dit

Calvaire (au)

Références cadastrales

1823 B 368-369, 1984 B 546

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Calvaire monumental

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1815, 1848, 1859, 1900

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Guyon C., père (commanditaire), Frangin Claude, chanoine (donateur)

Remploi

Remploi provenant de : 69, Lyon, Saint-Just

Description historique

En 1815, le père Guyon (Charles ou Claude) , jésuite et missionnaire qui desservait alors la paroisse de Parcieux, fait aménager une terrasse sur un plateau dominant la commune pour y ériger un mont calvaire. La toponymie "au Calvaire" est conservée depuis, ainsi que deux autres lieux-dits limitrophes "au bois des croix", "aux chenevières des croix", desservis par le chemin du Calvaire. Un peu plus tard, le chanoine Claude Frangin, originaire de Parcieux et curé de la Métropole Saint-Jean de Lyon, offrit les trois grandes croix du calvaire Saint-just de Lyon, dont l'érection à Parcieux fut bénie en 1848. Les statues d'origine, le Christ et les deux larrons, étaient en bois ; elles ont été remplacées par des statues en fonte en 1900. Le chemin de croix est complété par une statue de la Vierge, élevée sur un soubassement en calcaire qui porte la date 1859 en chiffres romains. La plupart des croix des stations, qui sont de trois modèles différents, ont probablement été remplacées au cours du 19e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Fonte, calcaire, pierre de taille, bois

Typologie de plan

Plan centré

Commentaire descriptif de l'édifice

Le mont calvaire, occupant un terrain de 300 m2 environ, au sommet d'un monticule, est accessible par un sentier, dans l'axe duquel est érigé le calvaire. Tout autour sont disposées les stations du chemin de croix, constituées de croix en fonte peinte en gris fichées dans des stèles monolithes en calcaire (h = 220 en moyenne) ; huit des stations portent leur numéro en chiffre romain gravé sur la stèle (I, et IV à X). A l'entrée, une statue de la Vierge en fonte peinte, que surélève un pilier hexagonal, porte l'inscription gravée sur sa base en calcaire : B. V. MARIAE / IMMACVLATAE / MDCCCLIX. Le calvaire est composé de trois grandes croix en chêne (h = 327 à 338) , fichées dans des dés en calcaire bouchardé à table plus large ; quatre ailerons en métal (boulonnés) relient le pied de chaque croix à la table en pierre. Sur les croix sont fixées des statues en ronde-bosse en fonte, dont les pieds reposent sur des suppedaneum également en fonte ; au-dessus du Christ, au centre, est accroché un titulus en fonte. Des tirants en fer consolident les bases des croix du calvaire et certaines du chemin de croix.

Technique du décor des immeubles par nature

Fonderie, sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Croix : symbole : mort, symbole : religion chrétienne ; Saint-Esprit : colombe ; ostensoir ; IHS ; La couronne d'épines ; Instrument de la Passion ; blé ; vigne ; coeur ; palmette ; quadrilobe ; entrelacs ; fleuron ; volute ; Calvaire ; Vierge

Description de l'iconographie

Statues en ronde-bosse, en fonte : le Christ et les deux larrons (calvaire) , la Vierge (sur un piédestal à l'entrée du site). Les 13 croix des stations, en fonte, sont de trois modèles différents : les unes garnies de quadrilobes, un coeur dans une couronne d'épines à la croisée rayonnante, palmettes aux extrémités, les autres garnies d'entrelacs, croisée rayonnante, volutes fleuronnées aux extrémités, enfin une seule (station n° IX) présente un ostensoir à la base, les symboles eucharistiques, blé, vigne et jonc, dans le montant et la traverse, et la colombe du Saint-Esprit au croisillon.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

H = 420 ; l = 4000

État de conservation (normalisé)

Remanié

Protection

Référence aux objets conservés

IM01000911

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88