Ferme, dite ferme de Polleteins

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Appelation d'usage

Ferme de Polleteins

Titre courant

Ferme, dite ferme de Polleteins

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Mionnay

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Reyrieux

Lieu-dit

Polletins

Références cadastrales

1819 A 169, 170, 1984 A 481, 482, 483

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Logis, remise agricole, étable, cour, four à pain, grange, poulailler, porcherie

Nom de l'édifice

Prieuré

Références de l'édifice de conservation

IA01000281

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle, 2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1737

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Dès la fondation du prieuré de chartreuses vers 1230, il existait une ferme nécessaire à l'exploitation des terres et à l'entretien des animaux donnés par Marguerite de Bâgé, la fondatrice. Les bâtiments ont été modifiés et reconstruits au cours des siècles. La ferme est signalée comme basse-cour du prieuré sur un plan de 1740. Le four à pain a été construit en 1737, il porte cette date sur le linteau de la porte. Un relevé de l'architecte Emile Thoubillon d'après un plan de 1768, montre qu'à cette date la cour était ouverte en partie à l'est et au sud. Un logis existait à l'emplacement du logis actuel ainsi qu'une remise à l'est. A l'ouest, un petit édifice et un mur ne fermaient pas complètement la cour. A l'extérieur, la petite remise ouest existait déjà. Le plan cadastral de 1819 montre que le logis a été reconstruit en partie ainsi que l'étable au nord et la remise à l'est. La remise au sud est postérieure, ainsi que le poulailler ou porcherie au nord, bâtis dans le courant du 19e siècle. Aujourd'hui, l'activité agricole a cessé, mais le logis est toujours habité.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pisé, crépi

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate mécanique

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, étage en surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme est l'ancienne basse-cour de la chartreuse de Polleteins. Les corps de bâtiment sont disposés autour d'une cour fermée. Elle ouvre sur l'extérieur par un portail au nord et par un second portail couvert d'un chaperon de tuiles creuses, à l'est. De part et d'autre, ce portail est muni de deux archères. Au sud, une remise agricole, à charpente apparente portée par des poteaux de bois avec aisseliers, est ouverte sur la cour. Elle est couverte en tuile creuse d'un toit à longs pans avec croupe. Dans la continuité se trouve un poulailler ou une porcherie. Le logis à l'ouest, construit sur deux niveaux, est légèrement surélevé par rapport au reste de la cour. L'élévation principale est organisée en sept travées plus deux portes. Les ouvertures sont carrées ou rectangulaires avec des encadrements en pierre dorée au rez-de-chaussée et en bois à l'étage en surcroît. La porte d'entrée est précédée d'un perron de 3 marches. La circulation verticale se fait par un escalier intérieur en bois. Devant le logis, est construit un puits en brique et en galet sur une margelle calcaire. Il est couvert d'un appentis en tuile plate mécanique. L'extrémité nord du corps de logis abrite une dépendance. Au nord, est accolée une étable surmontée d'une grange, contre laquelle s'appuie un corps plus bas (poulailler ou porcherie) , près du portail. Dans le prolongement, une seconde étable est surmontée d'un fenil. A l'est, une remise ferme la cour. L'ouverture principale est rectangulaire avec un encadrement en bois sur des bases en pierre servant de chasse-roues. Le four à pain est isolé, construit à l'extérieur de la cour au nord ; il est couvert en tuile creuse, d'un toit à longs pans avec avant-toit débordant porté par des aisseliers. Le linteau de la porte d'entrée porte l'inscription F 1737 B. A l'intérieur, l'encadrement en terre cuite de la bouche du four est marquée à trois reprises de Terrassier/Tain (Drôme). Enfin, à l'est de la ferme se trouve une remise fermée sur les quatre côtés. L'ensemble des corps de bâtiment est construit en pisé sur solin en galet et en brique. Seuls, ceux construits au nord sont couverts de tuiles plates mécaniques.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Duperray-Millaud Bénédicte, Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88