Mine de houille des Oules, ou Puits des Oules 2

Désignation

Dénomination de l'édifice

Mine

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Mine de houille

Appelation d'usage

Mine des Oules ou Puits des Oules 2

Titre courant

Mine de houille des Oules, ou Puits des Oules 2

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Gard (30) ; Laval-Pradel

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gard

Canton

La Grand-Combe

Lieu-dit

Les Oules

Références cadastrales

1836 C 4, 6, 8, 11, 51, 81, 1982 C 6, 13 A 16, 67 A 71, 465, 466, 540, 644

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chevalement, salle des machines, bains douches, lampisterie, réservoir, atelier de réparation, bassin, bureau d'entreprise, logement, vestiaire, tunnel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Mine faisant partie de l'ensemble d'industrie extractive des Mines de la Grand-Combe. Le puits creusé en 1889 (Oules 1) était passé à côté du gisement qui est découvert par des sondages réalisés à partir de 1924. Le nouveau puits est creusé de 1947 à 1950 en utilisant l'ancien pour l'introduction du personnel et du matériel. Equipement définitif et début de l'exploitation proprement dite en 1960 seulement avec l'installation d'une machine d'extraction récupérée lors de la fermeture du puits de Brissac à Robiac. 1962 : 2ème machine récupérée sur le puits Silhol à Molières-sur-Cèze. Concentration sur le site de l'extraction des mines voisines, Laval en 1968 et Ricard en 1978. Arrêt en 1986 et démantèlement du chevalement principal et des principaux bâtiments (salles des machines) en 1990.
1960 : machine Venot à tambour de 850 ch. 1962 : machine C.E.M. à poulie Koepe.
Existence d'un fonds d'archives privées

Description

Matériaux du gros-œuvre

Fer, béton, pierre, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur, escalier droit, en charpente, escalier intérieur, escalier tournant à retours, en maçonnerie

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, produite à distance

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par voie particulière ; puits très large (7 m de diamètre) , doté de deux compartiments de circulation, profond de 650 m ; chevalement métallique avec 2 machines d'extraction installées à angle droit et 4 bigues ; bâtiments divers en pans de fer ou béton armé avec hourdi de briques et toits à longs pans, tous rectangulaires ; bloc du personnel (vestiaires, douches et bureaux) entièrement en béton, y compris la couverture, enduit ; bassins et réfrigérants circulaires en béton ; soutènements et entrées de galeries maçonnés en pierre ; surface bâtie en m2 : 7800

Commentaires d'usage régional

Rectangulaire,bandeau horizontal,bandeau vertical

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Chevalement ; machine de production

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1989

Date de rédaction de la notice

1990

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Wienin Michel

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire
Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86