Mine de houille du Puits Ricard

Désignation

Dénomination de l'édifice

Mine

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Mine de houille

Appelation d'usage

Puits Ricard

Titre courant

Mine de houille du Puits Ricard

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon ; Gard (30) ; La Grand-Combe ; rue des Poilus

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gard

Canton

La Grand-Combe

Adresse de l'édifice

Poilus (rue des)

Références cadastrales

1846 D 186 A 242, 1982 AL 9 A 16, 18, 20 A 24, 26, 30, AN 4P

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Chevalement, salle des machines, hangar industriel, lampisterie, bains douches, aire des matières premières, transformateur (abri), réservoir, cité ouvrière, bureau d'entreprise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 19e siècle, 2e quart 20e siècle, milieu 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Mine faisant partie de l'ensemble d'industrie extractive des Mines de la Grand Combe. Exploitations sur affleurement ou à faible profondeur signalées depuis le 16e siècle. Vers 1850 : 5 groupes de cités ouvrières sont implantés au-dessus du site (caserne Fournier) et le long de la rue des Poilus. Gisement profond découvert en 1885. Projet de puits double avec chevalement métallique de type portique haut de plus de 30 m en 1896 mais complexe d'extraction réalisé seulement de 1932 à 1936 (puits Ricard) avec de nouveaux bureaux de l'autre côté de la route. Rénové et complété à la Libération par de nouvelles cités ouvrières, le puits de la verrerie et un ensemble d'usines de traitement. 1951 : poste de transformation construit par Lesoeur. Fermeture en 1978. Démantèlement d'une grande partie des installations en 1989-1990. Actuellement transformation du chevalement et de la salle des machines en musée minier. 1948 : machine d'extraction Venot avec moteur C.E.M. de 1200 ch, 38, 3 tours par minute, couplage Léonard. Convertisseur C.E.M. de 5000 en 570 v, 1100 kW. 1936 : 2 compresseurs Sullivan Geco de 400 ch, 3255 m³ par heure et Dujardin Jeumont 520 ch, 4350 m³ par heure. 1948 : Bellis Morcom de 625 ch et 5150 m³ par heure. Existence d'un fonds d'archives privées

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, brique, fer, pierre, béton armé, pan de béton armé, pan de fer, parpaing de béton, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, tôle ondulée, verre en couverture, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, en rez-de-chaussée, étage de soubassement, sous-sol

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée sans travées, élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, lanterneau, pignon couvert, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier tournant à retours, en charpente

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée, moteur électrique

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par voie particulière ; chevalement en cornières métalliques haut de 31, 5 m avec bigues en béton ; bâtiment de recette de jour, salle des machines et hangars en pans de fer et de béton armé avec brique et enduit, toit à longs pans en tôle ondulée ; sous station électrique, lampisterie et bains douches en béton armé, y compris le toit à longs pans ou en terrasse ; entrée de la galerie de Pilhouse carrée en ciment, avec pilastres cannelés, petit bâtiment de ventilateur à côté ; bureaux en béton et parpaings de béton avec étage de soubassement, élévations ordonnancées à travées et toit en terrasse ; cités ouvrières dites de camp planète en brique, 4 bâtiments parallèles en rez-de-chaussée dont 2 détruits ; bâtiment des machines en sous-sol ayant conservé moteurs, groupe convertisseur et 3 compresseurs, toit à 2 lanterneaux ; surface bâtie en m2 : 8795

Commentaires d'usage régional

Rectangulaire,bandeau horizontal

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2008/05/14 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Chevalement ; machine de production

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1989

Date de rédaction de la notice

1990

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Wienin Michel

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86

mine de houille du Puits Ricard
mine de houille du Puits Ricard
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image