Cimenterie de la S.A. Ciments de Champagnole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimenterie

Appelation d'usage

S.A. Ciments de Champagnole

Titre courant

Cimenterie de la S.A. Ciments de Champagnole

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Rochefort-sur-Nenon ; chemin de la Cimenterie

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Jura

Canton

Rochefort-sur-Nenon

Lieu-dit

Les Etrapeux Nord

Adresse de l'édifice

Cimenterie (chemin de la)

Références cadastrales

1983 AH 71, 72, 74

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, laboratoire, pièce de stockage du combustible, chaufferie, cheminée d'usine, transformateur (abri), atelier de fabrication, four industriel, pièce de séchage, excavation, aire de concassage, entrepôt industriel, magasin industriel, atelier de conditionnement, étang, réservoir industriel, silo, poudrière, atelier de réparation, conciergerie, cantine, infirmerie, stationnement, voie ferrée, transporteur automatique par câbles, pont-bascule

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1967, la S.A. des Ciments de Champagnole décide la construction d'une seconde cimenterie, à Rochefort-sur-Nenon. Les travaux de terrassement débutent en août 1970, la construction de l'usine en janvier 1971. Le four rotatif mis à feu en juin 1972, l'usine ouvre en août de la même année. Elle a une capacité annuelle de production de 500 000 tonnes de ciment. 1988 : concasseur Hischmann de 1000 ch sur châssis automoteur Esch, transporteur à bande long de 500 m, four rotatif Polysius de 60 m et 1000 t journalières de capacité, broyeur clinkers (ciment) de 13, 57 m de long et 4000 ch de puissance, dépoussiérage par électrofiltres Lurgi, ensacheuse Chapuis et paléttiseur Car. Chauffage au charbon. 1988 : 70 ouvriers à la fabrication et à l'entretien, 28 personnes dans le service administratif et financier commun avec la cimenterie de Champagnole.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, béton armé, fer, pan de fer, ciment amiante, matériau synthétique en gros oeuvre, essentage de ciment amiante, essentage de matériau synthétique

Matériaux de la couverture

Ciment-amiante en couverture, béton en couverture

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Ascenseur, élévateur

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée, moteur électrique

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire et voie particulière. Bâtiments à charpente métallique et essentage de ciment-amiante ou de matériaux synthétiques, couverture en ciment-amiante ou toit terrasse en béton armé. Silos en béton armé. Surface bâtie en m2 : 26000

Commentaires d'usage régional

Baie rectangulaire

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

1988

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel du Jura ; Patrimoine industriel

1/2
cimenterie dite usine de la S.A. Ciments de Champagnole
cimenterie dite usine de la S.A. Ciments de Champagnole
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image