Tuilerie, actuellement ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tuilerie

Destination actuelle de l'édifice

Ferme

Titre courant

Tuilerie, actuellement ferme

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Vitreux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Jura

Canton

Gendrey

Références cadastrales

1818 B 707, 1986 AE 2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, four industriel, pièce de séchage, logement patronal, étable, porcherie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle (détruit), 4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La tuilerie est construite en 1810, l'un de ses deux fours transformé en four à chaux vers 1851. Elle est achetée par Etienne Migeon en 1863 et se compose alors d'un four à tuiles, d'un four à chaux, d'une halle de séchage et d'une maison d'habitation. Incendiée en 1878, elle est rapidement reconstruite. Sa production annuelle est, en 1881, de 60 milliers de tuiles, 15 milliers de carreaux (et briques) et 75 m3 de chaux. Les carrières sont situées aux Champs rouges (1986 ZB 8) pour celle d'argile et aux Gouillets (1986 ZD 18, 19) pour celle de pierre. Après fermeture en 1914, la tuilerie est transformée en ferme en 1918. Le plancher de l'étage de comble de la halle de séchage est supprimé, ainsi que la voûte du foyer du four extérieur, devenu silo à betteraves. Quoique transformés, les deux fours subsistent.
Machine à vapeur attestée en 1906.
5 ouvriers en 1853, 2 en 1881, 5 vers 1900.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, brique

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, étage de comble

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ancienne halle de séchage est couverte de tuiles plates sur la croupe nord et sur le pan de toit occidental. Les fours, en pierre, ont un parement intérieur en brique, leur foyer est accessible en sous-sol. Protégé par un toit perpendiculaire à la halle, le premier (four extérieur) est séparé par le second de l'habitation, prolongée par l'étable. ; surface du site en m2 : 3196

Commentaires d'usage régional

Baie rectangulaire

État de conservation (normalisé)

Restauré, établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

1988

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel du Jura ; Patrimoine industriel

1/2
tuilerie, actuellement ferme
tuilerie, actuellement ferme
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image