Carrière de l'entreprise Perroux, puis de la société des Carrières de Rans

Désignation

Dénomination de l'édifice

Carrière

Appelation d'usage

De l'entreprise Perroux, puis de la société des Carrières de Rans

Titre courant

Carrière de l'entreprise Perroux, puis de la société des Carrières de Rans

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Ranchot

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Jura

Canton

Dampierre

Lieu-dit

Roches (sur les)

Références cadastrales

1980 AE 73, 83 A 86

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Doubs (le)

Partie constituante non étudiée

Excavation, transformateur (abri), aire de concassage, poste de chargement, bureau d'entreprise, hangar industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'entrepreneur de travaux publics Perroux commence l'exploitation de la carrière en 1930. Vers 1945, l'entreprise devient société des Carrières de Rans. Ses clients sont la SNCF, jusque vers 1950, puis les Ponts-et-Chaussées. La réutilisation de l'ancienne voie ferrée des forges de Fraisans, enlevée depuis, permet de charger sur place le ballast calcaire dans des wagons. En 1974, l'exploitation est arrêtée du fait des contraintes issues de la proximité du canal et de la route. Les installations sont démontées par la suite à l'exception de deux trémies.
Travail en 3 huit.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, béton aggloméré, métal

Matériaux de la couverture

Métal en couverture, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis, terrasse

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire. Le transformateur en béton qui surplombe la carrière (AE 83) abritait un compresseur. Trois bâtiments subsistent : un hangar au toit à longs pans (AE 86) , un autre en appentis (AE 73) , tous deux à structure et couverture métallique, et le bureau dont la terrasse repose sur des murs en béton aggloméré.

Commentaires d'usage régional

Baie rectangulaire

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

1988

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel du Jura ; industrie extractive ; Patrimoine industriel

1/3
carrière dite carrière de l'entreprise Perroux, puis de la société des Carrières de Rans
carrière dite carrière de l'entreprise Perroux, puis de la société des Carrières de Rans
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image