Tréfilerie Boisthorel, actuellement usine de transformation des métaux dite Tréfimétaux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tréfilerie, usine de transformation des métaux

Appelation d'usage

Tréfilerie de Boisthorel ; Tréfimétaux

Titre courant

Tréfilerie Boisthorel, actuellement usine de transformation des métaux dite Tréfimétaux

Localisation

Localisation

Normandie ; Orne (61) ; Rai

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Basse-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Orne

Canton

L'Aigle-Ouest

Lieu-dit

Usine de Boisthorel

Références cadastrales

1824 E 294, 1962 ZM 78 A 80, 131, 171

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Risle (la)

Partie constituante non étudiée

Canal, aire des matières premières, corps de garde, atelier de fabrication, bureau d'entreprise, cheminée d'usine, château d'eau, magasin industriel, atelier de réparation, logement d'ouvriers, conciergerie, infirmerie, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 17e siècle (détruit), 2e moitié 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1646, 1873, 1879, 1884, 1904

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Tréfilerie établie en 1646 par René d'Erard, baron de Rai, à l'emplacement d'un moulin à blé ; acquise en 1770 par Jean-Baptiste Mouchel ; réglementée par décret impérial du 1er septembre 1807 ; abandon du tréfilage du fer au profit de celui du laiton vers 1820 ; usine agrandie en 1873, 1879 et 1884 ; acquise par la Cie générale d'électricité en 1898 ; construction de nouveaux ateliers en 1904 ; reconstruction d'ateliers vétustes vers 1929 ; acquise en 1948 par la Cie générale du duralium et du cuivre et installation d'une nouvelle chaufferie ; occupait en 1966 une superficie totale de 13000 m² dont 4000 m² couverts ; intégrée au groupe Tréfimétaux en 1967 ; produit en 1988 49000 tonnes de barres pleines, fils en laiton et profilés à usage des industries automobile, électrique et du bâtiment. 9 fourneaux à air, 1 four à réverbère, 1 forge, 3 forges de maréchal, 4 fours à recuire, 44 métiers à tréfiler, 2 martinets, 2 fonderies, 1 cisaille et 2 laminoirs attestés en 1841 ; 5 roues hydrauliques attestées vers 1850 ; 21 laminoirs, 1 fonderie de cuivre avec laminoir et 1 tréfilerie de fer ou de laiton mentionnées en 1920. 30 ouvriers en 1811 ; 100 ouvriers en 1829 dont 40 hors de l'usine ; 500 employés en 1985. Existence d'un fonds d'archives

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, enduit, béton aggloméré, béton armé

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, verre en couverture, matériau synthétique en couverture, béton en couverture, ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de soubassement, étage de comble

Typologie de couverture

Shed, toit à longs pans, pignon couvert, lanterneau, toit bombé, terrasse, croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, énergie thermique, énergie électrique

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire, voie particulière ; corps de garde enduit, à toit en terrasse ; bureau à 1 étage carré, en brique et enduit, à toit en terrasse en béton ; ateliers de fabrication en rez-de-chaussée ou à 1 étage carré et étage de soubassement, en brique, à toit à longs pans avec lanterneau en tuile mécanique, ou sheds en tuile mécanique et verre ou matériau synthétique en couverture ; cheminée d'usine en brique ; château d'eau en béton armé ; magasin industriel en béton aggloméré ; ateliers de réparation extérieurs à l'usine, en brique, à toit à longs pans en tuile mécanique ou toit bombé en béton ; logement d'ouvriers en rez-de-chaussée surmonté d'un étage de comble, enduit, à toit à longs pans en tuile mécanique ; conciergerie à 1 étage carré, en brique, à toit à croupe en tuile mécanique ; infirmerie à 1 étage carré surmonté d'un étage de comble, enduit, à toit à longs pans en ardoise. Surface du site en m2 : 13000 ; surface bâtie en m2 : 4000

Protection

Eléments remarquables dans l'édifice

Machine de production

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1982

Date de rédaction de la notice

1986

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lecherbonnier Yannick

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel

1/44
tréfilerie Boisthorel, actuellement usine de transformation des métaux dite Tréfimétaux
tréfilerie Boisthorel, actuellement usine de transformation des métaux dite Tréfimétaux
© Région Basse-Normandie - Inventaire général
Voir la notice image