Abbaye de Cisterciens, Notre-Dame-de-Langonnet (Langonnet)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De cisterciens

Titre courant

Abbaye de Cisterciens, Notre-Dame-de-Langonnet (Langonnet)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Langonnet

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gourin

Canton

Gourin

Lieu-dit

Notre-Dame-de-Langonnet

Références cadastrales

1958 K 135, 136, 138, 139

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cloître ; chapelle ; salle capitulaire ; pont ; fontaine de dévotion

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Description historique

Les guerres de la Ligue ont détruit la presque totalité des archives médiévales de cette prestigieuse abbaye cistercienne. Néanmoins, l'historiographie traditionnelle (Gallia Christiana) indique la date de 1136 comme probable fondation par le duc de Bretagne Conan III, dans le diocèse de Cornouailles. Nous connaissons l'histoire de cette abbaye à travers des sources indirectes tirées du cartulaire de l'abbaye de Saint-Croix de Quimperlé, des bulles pontificales ou des actes ducaux. Langonnet fonde entre 1170 et 1177 l'abbaye de Saint-Maurice de Carnoët par dotation du duc Conan IV. Les abbés de Langonnet jouïssent alors d'une grande renommée et sont nommés à plusieurs reprises, représentants du pape au XIIIe siècle. L'abbaye de Langonnet est florissante et son enclos monastique et son vaste temporel rappellent sa richesse. VVendue comme bien national à la Révolution, l'abbaye devient un haras national transféré au milieu du XIXe siècle à l'abbaye Notre-Dame La Joie à Hennebont. Les frères spiritains occupent depuis l'abbaye. L'enclos monastique conserve de nombreux bâtiments qui témoignent de la présence des moines puis d'une garnison avec des chevaux. L'église abbatiale, les trois ailes du cloître ainsi que le cellier sont attribuables aux cisterciens, tandis que de nombreux bâtiments construits au XIXe siècle rappellent l'ancien haras national.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré ; étage de comble ; 1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives ; lambris de couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés ; toit à longs pans ; croupe ; noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Du Moyen Âge, le monastère de Langonnet conserve quelques vestiges remontant au XIIIe siècle dans l'aile orientale du cloître (aile du dortoir) : la salle capitulaire, la sacristie et le passage vers les anciens jardins. Dans son prolongement, la salle des moines est transformée en cuisine par les frères spiritains. A partir du XVIIe siècle, l'aile du dortoir est restaurée en conservant le rez-de-chaussée puis l'aile du refectoire. Au siècle suivant, l'aile occidentale du cloître, l'église, les celliers, les écuries et le palais abbatial sont reconstruits. Le réseau hydraulique à l'intérieur de l'enclos monastique témoigne lui aussi des nombreuses campagnes de réaménagements de l'abbaye : les anciens étangs, les fontaines et les canaux alimentaient les bâtiments conventuels, les moulins et la forge de l'abbaye. Une parcelle de la tannerie rappelle les activités artisanales des cisterciens à l'époque médiévale. L'installation du haras national est l'occasion d'une période de constructions, notamment des grandes écuries. Et la venue des frères spiritains occasionne quelques réaménagements touchant le palais abbatial et les galeries du cloître reconstruites en 1930 et 1936.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

inscrit MH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1969

Date de rédaction de la notice

1969

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Service régional de l'Inventaire de Bretagne ; Hamelin Fadila

Cadre de l'étude

Étude d'inventaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/8