Maison, Kerguo (Lignol)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison, Kerguo (Lignol)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Lignol

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Guémené-sur-Scorff

Canton

Guémené-sur-Scorff

Lieu-dit

Kerguo

Références cadastrales

1842 J1 103, 101, 2015 I1 20

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Étable, logement, puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 16e siècle 17e siècle, milieu 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1667

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

Logis principal 17e siècle ; deuxième logis porte la date 1667. (J. P. Ducouret)Le plan cadastral de 1842 montre un grand logis avec tour d'escalier postérieure avec logis jointif en retour à l'est. La crèche et le four au sud de la cour ont disparu. Un second alignement à l'ouest du précédent, partagé entre plusieurs propriétés en 1842, comportait aussi un logis à étage (abaissé dès le 19e siècle) dont le pignon conserve les vestiges d'un cheminée d'étage du 16e siècle.Le logis principal est construit dans la 2e moitié du 16e siècle. La porte de la salle (à gauche) est changée au milieu du 17e siècle, et les deux fenêtres de la salle sont modifiées, peut-être à la même époque ; l'oculus de l'étage date aussi du 17e siècle.La dépendance en alignement peut dater de 1667, date portée sur la clef de la porte, mais elle remploie des ouvertures plus anciennes.La dépendance avec logement en retour à l'est peut dater du 17e siècle d'après la forme de la cheminée, mais sur le plan de 1842, elle est jointive de l'alignement principal : il est donc plus probable qu'elle ait été reconstruite au milieu du 19e siècle en remployant la cheminée et des ouvertures anciennes, dont la porte haute du pignon sud, du 16e siècle. La toiture du grand logis est tombée en 1999 ; la restauration est entreprise en 2015, avec construction d'un appentis postérieur qui englobe la tour d'escalier. Les deux fenêtres du rez-de-chaussée ont été changées. La fenêtre gauche haute de la dépendance en alignement est agrandie et le mur nord est largement percé d'ouvertures. (C. Toscer)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans pignon découvert, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble est constitué d'un plan en U aujourd'hui non jointif, dont le nord est occupé par un alignement qui comporte un logis à étage dit à distribution croisée : au rez-de-chaussée, salle avec cheminée en granite à consoles en pyramide incurvée renversée ; la cheminée jouxte une porte en anse de panier placée en angle qui donne dans la tour d'escalier, placée à cheval sur les deux parties du logis. Dans le mur nord est insérée une armoire murale en plein cintre avec ergots recevant une tablette (disparue). La porte voisine donnait autrefois sur l'extérieur, ce qui explique qu'elle soit moulurée sur la face extérieure. Le mur de refends sépare la salle d'une seconde pièce non chauffée à usage de dépendance. L'escalier en vis est en pierre. L'étage n'a pas été vu, mais la pièce au-dessus de la dépendance (cellier ?) possède une cheminée contre le mur de refends. Sur la souche de cheminée sont représentés un cartouche avec deux points, encadré de volutes et d'un croissant de lune à droite, d'un animal (renard?) à gauche.Devant le logis, puits en pierre de taille à margelle monolithe et piédroits moulurés portant une traverse à quatre boules.En alignement de ce grand logis, dépendance à comble en surcroît sans cheminée. La restauration en cours actuellement empêche la compréhension du fonctionnement d'origine. En retour à l'est, logis étable secondaire orienté vers l'est, chauffé par une cheminée au pignon nord à consoles en quart de rond à piédroits largement chanfreinés. Sur les poutres est posé directement le plancher du comble. En pignon, porte en anse panier moulurée.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Volute, cartouche, croissant de lune, animal

Description de l'iconographie

Sur la souche de cheminée, sont représentés un cartouche encadré de volutes et d'un croissant de lune à droite, d'un animal (renard?) à gauche.

Commentaires d'usage régional

Étable intégrée ; grand logis à distribution croisée avec tour d'escalier ; armoire murale

État de conservation (normalisé)

Mauvais état, restauré

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1967

Date de rédaction de la notice

1967 ; 1975 ; 1999 ; 2015

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Boissé Pierre, Tanguy-Schröer Judith, Toscer Catherine, Hamon Françoise

Cadre de l'étude

Étude d'inventaire (Guémené-sur-Scorff), inventaire topographique (Vallée du Scorff)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35