Ferme, Lescoff (Plogoff)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme, Lescoff (Plogoff)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Plogoff ; 1ère ferme

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Lescoff

Références cadastrales

2018 AH 641, 2018 AH 371, four à pain

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cour, enclos, jardin, étable à chevaux, étable à vaches, grange, four à pain, puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle, milieu 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1772, 1773, 1816, 1840, 1858

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source, porte la date, porte la date, porte la date, daté par source

Description historique

D’après les archives de la famille et les dates observées sur les bâtiments, cette ancienne ferme a été bâtie dans la seconde moitié du 18e siècle et a subi d’importantes transformations vers le milieu du 19e siècle. Les dates les plus anciennes sont portées sur un mur, au sud de la cour, vestige d’une ancienne étable (1773) et sur le linteau d’une porte intérieure menant vers le puits (1772). Cette dernière est suivie du nom de GERMAIN MARZIN qui apparait également, accompagné de la date de 1770, sur le clocher de la chapelle Saint-Michel située à une centaine de mètres vers le sud.Les autres dates visibles se trouvent sur l’écurie (1840) et sur le linteau du portail menant vers le jardin nord (1816). On sait aussi, d’après les archives de la famille que le four à pain situé au nord de la ferme a été construit en 1858 avec des matériaux plus anciens dont une porte probablement du 16e ou du 17e siècle.D’après un témoignage recueilli sur place, l’écurie a été rehaussée d’un étage durant la première moitié du 20e siècle pour y aménager deux chambres. La taille des baies de l’étage et l’élévation irrégulière de la façade le confirme bien.L’étude du cadastre ancien montre que les bâtiments ont sensiblement évolué entre 1837 et 2019 : seuls le logis, la grange située au nord et une maison transformée en étable n’ont pas bougé. Certains bâtiments ont disparu (l’étable au sud de la cour), d’autres ont été rajoutés (les crèches à cochons et le four à pain). On apprend aussi que le logis de la ferme était alors appelé « Ty Bras » (la grande maison), à l’instar de sa voisine située à une cinquantaine de mètres vers l’est qui est encore connue sous ce nom en 2019.Aucun changement majeur n’est à signaler entre les deux enquêtes d’inventaire si ce n’est l’aménagement des dépendances du sud-ouest en gîtes ruraux.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en équerre

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à l’extrémité ouest de la commune de Plogoff, au cœur de l’important village de Lescoff, cette ancienne ferme aux nombreuses dépendances est établie dans une zone où la densité de l’habitat est élevée. Du fait de son implantation entre la départementale menant à la pointe du Raz et l’ancienne rue principale du village aujourd’hui baptisée « rue des hirondelles », deux accès sont possibles pour atteindre les bâtiments : l’entrée principale se trouve au sud, côté rue des hirondelles, et une entrée secondaire a été aménagée au nord, près du four à pain. On observe d’ailleurs un porche d’entrée très soigné aménagé sur la façade postérieure du logis. Celui-ci, maçonné en pierres de taille, présente une croix en granite sur son pignon.L’alignement principal de la ferme est composé d’un logis et d’une écurie, tous deux à étage et à façade antérieure crépie, prolongé à l’est par un portail en moellons qui sépare la cour au sud du jardin au nord. Le logis, antérieur à l’écurie, présente une élévation régulière en quinconce. Les effets décoratifs sont portés sur le bandeau médian, la corniche du toit en doucine soulignée par un deuxième bandeau et les souches de cheminées moulurées.L’écurie, quant à elle, n’a pas de bandeau et la souche de sa cheminée est simplement chanfreinée.Le puits se trouve dans une petite dépendance en appentis accolée au mur nord du logis accessible uniquement de l’intérieur. De cet endroit, on peut alimenter trois auges situées à trois endroits différents de la ferme. Un premier canal, dont l’amorce est aménagée dans le mur est de la dépendance, alimente une auge destinée aux chevaux située contre le mur nord du logis. Un deuxième canal débute par une pierre creuse intégrée au mur nord de la dépendance, puis suit un chemin aménagé contre le pignon ouest et une partie de la façade sud du logis. L’eau est alors guidée soit vers un évier intérieur intégré au pignon ouest, soit vers une auge destinée aux vaches située contre la façade sud.Pour alimenter cette dernière qui servait également de lavoir, il faut d’abord obstruer le conduit menant à l’évier intérieur pour que l’eau puisse continuer son chemin. Dix seaux étaient nécessaires pour la remplir. Deux dépendances se trouvent à l’ouest de l’alignement principal : un ancien logis devenu étable et des crèches à cochons avec poulailler accolé. Toutes deux sont en moellons de granite et ont été remaniées à l’intérieur pour accueillir des vacanciers durant l’été. Cependant, les façades et certains éléments architecturaux ont été conservés. Ainsi l’ancien logis devenu étable, appelé « ti coz » (la vieille maison) par ses propriétaires a conservé sa cheminée et certaines de ses niches murales et les crèches à cochons ont leurs mangeoires mises en valeur aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.Composée de deux cellules qui ont chacune abrité deux cochons, cette dépendance présente une élévation atypique : une porte centrale et deux fenêtres plus larges que hautes aménagées au-dessus des mangeoires. Il est très probable, au vu des caractères architecturaux du bâtiment, qu’il s’agisse d’une ancienne étable remaniée en crèches à cochons. Le grenier de la dépendance était accessible par un escalier extérieur en pierres aujourd’hui disparu aménagé contre le pignon nord. D’après les témoignages recueillis sur place, ce grenier servait exclusivement au stockage de la fougère dont le feu, « doux et régulier », était très apprécié pour la cuisson des crêpes.Un ancien poulailler se trouve en appentis contre le pignon sud du bâtiment, reconnaissable par sa petite ouverture à appui saillant et larmier située à droite de la porte.Les autres dépendances, une grange et un four à pain, se trouvent au nord de l’alignement principal. La grange est ruinée mais a conservé ses murs. Le pignon est dans lequel est ouverte une porte charretière en arc surbaissé présente une niche à saint soigneusement sculptée.Le four à pain se trouve le long de la départementale, tout au nord de la parcelle, intégré au muret qui clos la propriété. Il est du type que l’on retrouve à Pendreff ou à Keriolet en Cléden-Cap-Sizun avec une maçonnerie en moellons irréguliers et toit en terre. Ici, la porte en anse de panier réemployée se trouve sur le pignon ouest. Contrairement aux « ti forn » dépendants d’une ferme en particulier, ces fours étaient communs à toutes les familles du village.

Commentaires d'usage régional

Plan allongé, type ternaire, logis à deux pièces par étage, puits couvert en maçonnerie ; puits intérieur

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2019

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Plogoff)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Écart, Lescoff (Plogoff) ; Ferme, Lescoff (Plogoff) ; Les maisons et fermes (Plogoff)
Écart, Lescoff (Plogoff) ; Ferme, Lescoff (Plogoff) ; Les maisons et fermes (Plogoff)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image