"Maison dite "de prêtre" dite "Ti Bras", Lescoff (Plogoff)"

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De prêtre

Appelation d'usage

dite Ti Bras

Titre courant

"Maison dite "de prêtre" dite "Ti Bras", Lescoff (Plogoff)"

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Plogoff

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Lescoff

Références cadastrales

2018 AH 259

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Enclos, cour, puits, porcherie, étable à chevaux, étable à vaches, portail

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1661, 1780

Commentaires concernant la datation

Porte la date, porte la date

Description historique

Guillaume Baucou, dont le nom apparait sur deux linteaux de la maison, fut recteur de Cléden-Cap-Sizun entre 1644 et 1647 puis une seconde fois entre 1656 et 1660. Daniel Bernard explique qu’ « après avoir résigné son bénéfice de Cleden, il se retira à Lescoff où il fit bâtir une belle maison qui existe encore et que l’on appelle an ti bras ».Quelques décennies plus tôt, Hyacinthe Le Carguet écrit un texte dans le Bulletin de la société archéologique du Finistère de 1907 au sujet de la gwerz de Channik an Ormant, un chant du début du 17e siècle célèbre à Lescoff. Il précise que cette histoire se racontait autrefois avec plusieurs détails dont « la description de la maison de channik – an ti bras – rebâtie en 1661 par Guillaume Baucou, recteur de Cléden ». Qu’elle ait été bâtie ou rebâtie par l’ancien recteur, ce dont on est certain c’est que la maison porte la seule date de 1661, accompagnée de l’inscription M : G : BOCOU P(rêtre) : CANONICUS : LEONEN. De nombreuses autres inscriptions en latin à caractère religieux ornent les linteaux et plus généralement la maçonnerie de la façade antérieure du bâtiment et rappellent la vocation du bâtisseur. Une deuxième date (1780) se trouve portée sur le puits, à l’extérieur de la cour, contre le portail est. L’édicule porte également le nom des propriétaires de la maison de cette époque : H : NORMANT et G : SALAUN.L’étude du cadastre de 1837 montre qu’au début du 19e siècle, quatre dépendances étaient associées à la maison : une écurie dans l’alignement, le puits et deux autres bâtiments, au sud de la cour, dans l’alignement de la maison voisine : un « bâtiment agricole » et une « crèche ». Aujourd’hui, une nouvelle dépendance se trouve à l’ouest de la cour, formant clôture et l’une des deux dépendances du sud a disparu.Peu d’évolutions sont à signaler entre les deux enquêtes d’inventaire sinon l’ajout de trois petites lucarnes sur le toit du logis et la destruction de l’écurie attenant au logis. Précisons qu’en 2019, la maison n’est plus habitée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Située au cœur de l’important village de Lescoff, cette maison dite « de prêtre » est accessible par deux portes intégrées dans un haut mur d’enceinte. A l’est, au bout d’un petit chemin privé partant de la rue principale, se trouve une porte cochère très soignée. Son ouverture en arc surbaissé est surmontée d’une croix en granite sous laquelle ont été sculptées deux niches à saint (l’une côté rue et l’autre côté cour). Ce portail est accompagné d’un puits en moellons de section carré et à toit plat accessible de l’extérieur de la cour. A l’ouest se trouve une porte à linteau droit aux dimensions plus réduites donnant sur une ruelle secondaire axée nord-sud.Dans la cour se trouve le logis qui, il y a encore quelques décennies, était accolé à une écurie. Une ancienne étable qui a également servi à abriter quelques cochons forme clôture à l’ouest. Le logis est en pierres de tailles et présente une élévation à trois travées plus ou moins régulières. Bien que ne possédant pas de corniche du toit moulurée, de nombreux effets décoratifs sont visibles aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur du bâtiment.La façade sud du logis présente en effet, en plus d’un oculus, plusieurs inscriptions en latin à caractère religieux :SIT NOMEN D(omi)NI BENEDICTUM ou « béni soit le nom du seigneur » (côté ouest de la façade, au-dessus de l’oculus)BENEDICTI BENEFACIENTES MALEDICTI CALUMNIATORES PROXIMO DETRAHENTES ou « bénis soient ceux qui font le bien, maudits les calomniateurs qui dénigrent leur prochain » (côté ouest de la façade, en dessous de l’oculus)OMNIA A DEO ou « tout [vient] de Dieu » (linteau fenêtre ouest de l’étage)D’autres inscriptions rappellent le nom du bâtisseur et les fonctions qu’il a occupé :M : G : BOCOU P CANONICUS CORISOP (?) ET REC DE CLEDEN ou « Monseigneur Guillaume Bocou chanoine de Quimper et recteur de Cléden » (linteau de la porte d’entrée) M : G : BOCOU P CANONICUS LEONEN : 1661 ou « Monseigneur Guillaume Bocou chanoine de Léon » (linteau fenêtre est de l’étage).Les souches de cheminées présentent une moulure assez rare, observable uniquement sur habitations les plus anciennes, qui consiste en une simple baguette.A l’intérieur de la maison les décors sculptés sont portés sur les piédroits des cheminées et la base du mur-noyau de l’escalier en pierre. Notons la présence, dans l’angle nord-ouest du rez-de-chaussée, d’un placard avec étagère jumelé avec un évier mural. Ce dispositif est rare mais n'est pas unique, on le retrouve par exemple à Trovreac’h d’Al Lae en Goulien ou Kervrant et Kerouil en Primelin.

Commentaires d'usage régional

Plan allongé, logis à deux pièces par étage, type ternaire variante ; puits couvert en maçonnerie

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2019

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Plogoff)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Écart, Lescoff (Plogoff) ; Maison dite "de prêtre" dite "Ti Bras", Lescoff (Plogoff) ; Les maisons et fermes (Plogoff)
Écart, Lescoff (Plogoff) ; Maison dite "de prêtre" dite "Ti Bras", Lescoff (Plogoff) ; Les maisons et fermes (Plogoff)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image