Ecart, Théolen (Cléden-Cap-Sizun)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Écart

Titre courant

Ecart, Théolen (Cléden-Cap-Sizun)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Cléden-Cap-Sizun

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Théolen

Références cadastrales

?

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Maison, ferme

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1831, 1842, 1868, 1869, 1876

Commentaires concernant la datation

Porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date

Description historique

Le cadastre de 1837 ainsi qu’un plan du centre du village dessiné en 1743 lors d’un différend entre voisins montrent une disposition des chemins et ruelles identique à ce que l’on peut observer aujourd’hui. Cependant, entre 1743 et 1837, la destination et la disposition des bâtiments semblent avoir sensiblement évolué.La carte de 1743 montre bien à quel point les propriétés étaient à l’époque imbriquées les unes dans autres : bâtiments et parcelles de terres très proches, crèches partagées par plusieurs personnes, logis mitoyens, accès au chemin commun obstrué par le fumier du voisin, etc… Aujourd’hui, cette sensation de proximité est encore sensible, les bâtiments sont très resserrés et abrités par de hauts murs pour se protéger du vent mais aussi probablement pour préserver un peu d’intimité.Depuis 1837, le village a peu évolué malgré la construction de quelques habitations à l’est et au sud ouest. Les fermes repérées en 1977 et en 2018 sont toutes datées du 19e siècle : les dates relevées vont de 1834 à 1897.Aujourd’hui les exploitations agricoles sont toutes devenue des habitations dont la moitié est constituée de résidences secondaires.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le village de Théolen se trouve au Nord de la commune, sur le rebord du plateau. Les bâtiments sont desservis au sud par une ruelle axée est-ouest d’où part une voie secondaire très étroite desservant la partie nord du village. Le long de ce chemin se trouvent encore quelques chasse-roues en galets qui empêchaient les essieux des charrettes de venir cogner les angles des bâtiments.À la sortie ouest du village, le terrain s’abaisse brusquement vers le lavoir commun puis vers la mer et le port de Pors Théolen.Les murs d’enclos sont omniprésents à Théolen. Outre l’imposant mur qui entoure une ferme au sud du village (ferme 6) et apporte protection et intimité aux habitants, il en existe un autre d’environ 100 mètres de long et de plus de 3 mètres de haut édifié au nord du village. Ce dernier abrite le jardin de quatre habitations (cinq à l’origine) et plusieurs portes y sont aménagées pour entrer et sortir des propriétés.Les six fermes repérées présentent le même type d’architecture : logis à étage, façade antérieure crépie et élévation en quinconce pour cinq d’entre elles. Une septième habitation, aux dimensions plus réduites, présente une façade antérieure crépie et un étage ouvert par deux fenêtres disposées irrégulièrement. Les dépendances agricoles sont disposées de manière habituelle : écurie attenante au logis sur cinq d’entre elles, crèches à cochons, granges à porte charretière et étables isolées dans la cour, formant souvent clôture.On trouve à Théolen de nombreuses granges. Elles présentent les trois types d’ouverture que l’on rencontre habituellement sur le territoire : l’ouverture en plein cintre (ferme3, datée 1834), l’ouverture en arc surbaissé (ferme5, datée 1866) et l’ouverture en arc segmentaire (ferme2, deux granges datées 1886 et 1897). Cette dernière, ayant été transformée en écurie, présente une porte charretière à moitié comblée pour créer une porte plus petite.Au sud du village, le long d’un chemin en terre, se trouvent également les vestiges d’un ancien moulin kandelou. Celui-ci, appelé meil Guezennec du nom de ses propriétaires, a perdu sa partie haute et ne présente plus aujourd’hui que sa base cylindrique en moellons de granite. Ce type de moulin dont très peu de vestiges subsistent en 2018 était utilisé et fabriqué par les paysans dans le but de s’affranchir des meuniers professionnels et de la tutelle des grands moulins.

Commentaires d'usage régional

Plan allongé, logis à deux pièces par étage

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2018

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Cléden-Cap-Sizun)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Ecart, Théolen (Cléden-Cap-Sizun)
Ecart, Théolen (Cléden-Cap-Sizun)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image