Écart, Keridreuff (Pont-Croix)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Écart

Titre courant

Écart, Keridreuff (Pont-Croix)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Pont-Croix

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Keridreuff

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Maison, manoir, moulin, pont, chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1614, 1670, 1677, 1692, 1747, 1759, 1770, 1777, 1808, 1818, 1821, 1924, 1926, 1948

Commentaires concernant la datation

Porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, daté par travaux historiques, porte la date, daté par travaux historiques

Description historique

Le pont de Keridreuff était, jusqu’en 1856 et la construction du pont sur d’Audierne, le seul passage empruntable par des véhicules pour franchir le Goyen (l’autre solution étant de prendre un bac « piéton » qui faisait la liaison entre Audierne et Poulgoazec). Le nom de l’écart rappelle d’ailleurs cette situation : Keridreuff siginie village du passage ou du gué (Office de la langue bretonne, 2009). C’est près du pont que se situent d’ailleurs certaines des maisons les plus anciennes dont les dates portées renvoient à la fin du 17e siècle (1670, 1677 et 1692). La date la plus ancienne relevée dans le village se trouve plus loin vers l’est, à l’entrée de la venelle des Pommiers (1614).Il est question, dans la monographie du chanoine Perennes sur les paroisses de Plouhinec et Poulgoazec, du « petit un manoir du Mener que l’on voit à Keridreuff [avec] sa porte en accolade, où l’on lit la date de 1501 ». Ce dernier n’a pas été observé en 2020 et est signalé comme détruit dans les conclusions de l’enquête d’inventaire de 1984.Les autres dates relevées sur les bâtiments renvoient aux 18e siècle (1747, 1770 et 1777 rue Voltaire et 1759 sur l’un des moulins à eau à l’est du village) et au 19e siècle (1808 rue Voltaire, 1818 sur la fontaine près de l’ancienne chapelle et 1821 rue du Moulin).Village à vocation ouvrière, il prospérait à la fin du 19e siècle avec sa minoterie (qui remplaça en 1868 les deux moulins à eau visibles sur le cadastre de 1837) et sa conserverie (inscription F. SCHANG 1926 sur un corps secondaire de la maison de son propriétaire au 10, rue Voltaire). De la chapelle Saint-Mahal dont subsistent aujourd’hui quelques vestiges au cœur du village, on a peu d’informations sinon son évocation dans l’aveu du marquisat de Pont-Croix en 1730 et les traces de mariages qui y eurent lieu à la fin du 17e siècle.La distance qui sépare Keridreuff du bourg de Plouhinec dont il dépend alors (3,5 km) a motivé les habitants du village à adresser une pétition à l’évêque de Quimper dès 1923 pour demander un rattachement à la paroisse de Pont-Croix située de l’autre côté du pont. Le rapprochement « spirituel » fut effectif l’année suivante, sans heurt. S’en est suivi un rattachement administratif officialisé en 1948 mais les liens entre Keridreuff et Pont-Croix étaient déjà très forts. On peut noter à ce sujet, entre autres, qu’un marchand négociant de Pont-Croix avait l’un de ses « magasins » à Keridreuff (en haut de l’actuelle rue Voltaire) et que dès le début des années 1930, la conserverie Schang s’affichait comme pontecrucienne sur ses factures.Bien qu’ayant conservé l’implantation de ses rues et bâtiments dont les caractères architecturaux ont été globalement bien préservés, le village a évolué ces dernières décennies, notamment à travers son développement vers l’est et la construction d’une quinzaine de maisons dans la seconde moitié du 20e siècle. Dans le cœur ancien du village on observe, hormis les habituels remaniements de façades, une série de restaurations récentes (moulin à marée, habitations des rues Voltaire et du Moulin) ainsi que les destructions de la conserverie et l’abandon de la minoterie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, moellon, enduit, granulite, moellon, granulite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de couverture

Toit à deux pans pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Situé sur la rive gauche du Goyen, face à Pont-Croix, le village de Keridreuff est organisé autour d’une petite place centrale : la place Sant-Vaal du nom du saint protecteur de l’ancienne chapelle dont les vestiges se situent à cet endroit. Ici se croisent les deux routes principales : les actuelles rues Voltaire, qui part du pont et traverse le village du nord au sud, et du Moulin, axée est-ouest, qui se prolonge à l’ouest par la rue Stang Galon pour rejoindre le village de Trohonan.Un ensemble de petites ruelles bordées de murs en pierres plus ou moins hauts constitue le réseau secondaire de chemins : l’une d’elles mène au lavoir du village et sa fontaine, une autre fait la jonction entre les deux routes principales tandis qu’une troisième, aujourd’hui propriété privée, mène à l’ancienne minoterie.L’implantation du bâti, parallèle aux routes et chemins, offre une grande diversité dans l’orientation des habitations. On peut observer, par exemple, un ilot entier orienté plein nord à l’est de la venelle des Pommiers ou une exposition est et ouest de chaque côté de la rue Voltaire. Les façades des habitations sont appareillées en majorité de moellons de granite enduits ou non. Cependant, certaines présentent une élévation antérieure en pierres de taille (6, 12 et 13 rue Voltaire). Notons également l’utilisation exceptionnelle du pan de bois sur le corps principal de la maison au 10 rue Voltaire.Souvent seules ou accompagnées d’une simple crèche dans l’alignement, elles ne présentent généralement pas ou très peu de dépendances hormis la ferme du 13, rue Voltaire avec son puits et ses bâtiments agricoles en retour du logis et dans l’alignement principal.Le nord-est du village, appelé aujourd’hui « moulin de Keridreuff », est occupé par l’ancienne minoterie et les vestiges des deux anciens moulins à pirouette qui l’on précédés. Avec le logis, cet ensemble appartenait aux mêmes propriétaires que le moulin à marée situé sur le pont.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1983

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2020

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christelle, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Pont-Croix)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/3
Maison, Keridreuff (Pont-Croix) ; Écart, Keridreuff (Pont-Croix)
Maison, Keridreuff (Pont-Croix) ; Écart, Keridreuff (Pont-Croix)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image