Cave coopérative de Vergèze

Désignation

Dénomination de l'édifice

Établissement vinicole

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Coopérative vinicole

Titre courant

Cave coopérative de Vergèze

Localisation

Localisation

Occitanie ; Gard (30) ; Vergèze ; 561 avenue Emile Jamais

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Adresse de l'édifice

Emile Jamais (avenue) 561

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1939

Auteur de l'édifice

Floutier Henri (architecte)

Description historique

La coopérative est fondée en janvier 1939 et la cave construite la même année par Henri Floutier, qui intervient également en 1945, 1946, 1949, 1951 et 1952. On peut également lui attribuer la coopérative oléicole construite à côté, et en retrait, de la cave en 1941, les deux pouvant être considérées comme formant un ensemble. En 1970 : la SCV rassemble 486 membres et la cuvaison est de 115 000 hl. Les médaillons de la cave et de la coopérative oléicole ainsi que la sculpture de vendangeur en pierre du Pont du Gard, déplacée en 2007 devant le nouveau caveau au rond-point d' entrée de Vergèze, sont l' oeuvre d' Armand Pellier. La cave, située aujourd' hui en plein coeur du village, est un lieu de vinification mais pas de vente. Celle-ci est assurée dans le nouveau caveau d' Héraclès et la cave d' Aigues-Vives.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La cave de Vergèze présente le même plan que celles de Calvisson et Vauvert (cave des Vignerons) : trois vaisseaux longitudinaux accolés, précédés d' un avant-corps très débordant, sommé d' un fronton à redents. Les vaisseaux possèdent un pignon découvert traité comme une corniche rampante. Les murs pignons, sobres, n' ont qu' une baie étroite traitée en meurtrière. Ils sont en partie masqués par le fronton de l' avant-corps dont le traitement rappelle l' organisation ternaire des vaisseaux : trois frontons cintrés décorés d' un médaillon circulaire sculpté par Armand Pellier, représentant l' allégorie des deux villages (Vergèze et Codognan) dont les clochers se détachent sur fond de pressoir, grappes et feuilles de vigne tandis que le lapin (Codognan) et l' escargot (Vergèze) symbolisent les deux villages. De part et d' autres, des redents amortissent les frontons pour intégrer les dépendances habituelles, bureaux et logement qui sont abrités aux extrémités de l' avant-corps. Un grand auvent semi-circulaire en béton abrite les quais au centre de la façade. De nombreux agrandissements se lisent dans les extensions des vaisseaux puis avec les différentes cuveries installées derrière la cave primitive et sur les côtés, dont une grande cuverie de cuves rondes en ciment armé adossée au mur gouttereau droit et protégées par un toit en auvent supporté par une rangée de poteaux reposant sur les cuves.

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Labellisé par la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites du 14 février 2013

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2013

Date de rédaction de la notice

2013

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Sauget Jean-Michel, Wienin Michel, Clier Josette

Cadre de l'étude

Label XXe

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

LABELXX-LR

1/45
cave coopérative de Vergèze
cave coopérative de Vergèze
© Monuments historiques
Voir la notice image