A cet emplacement, une occupation gallo-romaine est matérialisée notamment par un mur du IIe s. qui pourrait appartenir à un monument public. Au-dessus, un carolingien (aula ?) est conservé sur près de 4 m de hauteur. La motte primitive du XIe ou au XIIe s. ne posséde que de faibles levées de terre sur son pourtour. C'est vers le XIIIe ou le XIVe s. que la grande levée de terre est construite. Le château aurait été entièrement détruit en 1422, reconstruit 10 ans après, saccagé en 1472 et rasé en 1589. Les vestiges se dressent au sommet d'une butte circulaire artificielle en terre, située sur la déclivité d'une colline. Elle est défendue par de profonds fossés. Seule subsiste la porte flanquée de deux tourelles.

1. Sujet de la photographie

Localisation

Localisation

France ; Picardie ; Somme ; Airaines

Code INSEE de la commune

80013

Adresse et/ou lieu-dit

Tour de Luynes

Identification

Édifice

Château fort

Légende

A cet emplacement, une occupation gallo-romaine est matérialisée notamment par un mur du IIe s. qui pourrait appartenir à un monument public. Au-dessus, un carolingien (aula ?) est conservé sur près de 4 m de hauteur. La motte primitive du XIe ou au XIIe s. ne posséde que de faibles levées de terre sur son pourtour. C'est vers le XIIIe ou le XIVe s. que la grande levée de terre est construite. Le château aurait été entièrement détruit en 1422, reconstruit 10 ans après, saccagé en 1472 et rasé en 1589. Les vestiges se dressent au sommet d'une butte circulaire artificielle en terre, située sur la déclivité d'une colline. Elle est défendue par de profonds fossés. Seule subsiste la porte flanquée de deux tourelles.

2. Auteur

Photographe ou dessinateur

Agache, Roger

3. Description de la photographie

Éléments d’identification

Catégorie de phototype

Phototype argentique

Numéro du phototype

ARR22_7980116ZA

Précisions sur la conservation de l'original

Photographie aérienne

Droits diffusion

Reproduction soumise à autorisation du titulaire des droits d'exploitation

Description technique du phototype

Format du négatif

Z

Datation et événements liés à l’image

Date de prise de vue

1979

A cet emplacement, une occupation gallo-romaine est matérialisée notamment par un mur du IIe s. qui pourrait appartenir à un monument public. Au-dessus, un carolingien (aula ?) est conservé sur près de 4 m de hauteur. La motte primitive du XIe ou au XIIe s. ne posséde que de faibles levées de terre sur son pourtour. C'est vers le XIIIe ou le XIVe s. que la grande levée de terre est construite. Le château aurait été entièrement détruit en 1422, reconstruit 10 ans après, saccagé en 1472 et rasé en 1589. Les vestiges se dressent au sommet d'une butte circulaire artificielle en terre, située sur la déclivité d'une colline. Elle est défendue par de profonds fossés. Seule subsiste la porte flanquée de deux tourelles.