Grande ferme indigène tardive à enclos emboîtés assez réguliers. Elle est inscrite dans un important retranchement vaguement rectangulaire à double fossés relativement peu profonds. On remarque une avancée carrée qui pourrait être une sorte de chicane ou de tumulus défendant l'entrée principale. De nombreuses fosses sont visibles. Les sondages indiquent une occupation du Ier s. ap. J.C. De l'autre côté du chemin, on observe trois enclos circulaires, un petit enclos, des tâches et des points.

1. Sujet de la photographie

Localisation

Localisation

France ; Picardie ; Somme ; Bailleul

Code INSEE de la commune

80051

Adresse et/ou lieu-dit

Bicourt

Identification

Édifice

Ferme ; enclos funéraire

Légende

Grande ferme indigène tardive à enclos emboîtés assez réguliers. Elle est inscrite dans un important retranchement vaguement rectangulaire à double fossés relativement peu profonds. On remarque une avancée carrée qui pourrait être une sorte de chicane ou de tumulus défendant l'entrée principale. De nombreuses fosses sont visibles. Les sondages indiquent une occupation du Ier s. ap. J.C. De l'autre côté du chemin, on observe trois enclos circulaires, un petit enclos, des tâches et des points.

2. Auteur

Photographe ou dessinateur

Agache, Roger

3. Description de la photographie

Éléments d’identification

Catégorie de phototype

Phototype argentique

Numéro du phototype

ARR22_77803903ZA

Précisions sur la conservation de l'original

Photographie aérienne

Droits diffusion

Reproduction soumise à autorisation du titulaire des droits d'exploitation

Description technique du phototype

Format du négatif

Z

Datation et événements liés à l’image

Date de prise de vue

1977

Grande ferme indigène tardive à enclos emboîtés assez réguliers. Elle est inscrite dans un important retranchement vaguement rectangulaire à double fossés relativement peu profonds. On remarque une avancée carrée qui pourrait être une sorte de chicane ou de tumulus défendant l'entrée principale. De nombreuses fosses sont visibles. Les sondages indiquent une occupation du Ier s. ap. J.C. De l'autre côté du chemin, on observe trois enclos circulaires, un petit enclos, des tâches et des points.