L'intérieur de l'oppidum reste mal connu. Des fouilles ont été menées sur 200 m2 environ dans des structures d'habitat datables de La Tène finale et situées très près du rempart extérieur : trous de poteaux, silos, foyer avec remplissages secondaires constitués de débris céramiques et vestiges osseux témoignent de l'existence d'un habitat permanent à l'intérieur de l'oppidum. Les prospections ont livré un matériel homogène de la période Auguste-Tibére et un ensemble de monnaies gauloises liés à la circulation militaire.

1. Sujet de la photographie

Localisation

Localisation

France ; Picardie ; Somme ; La Chaussée-Tirancourt

Code INSEE de la commune

80187

Adresse et/ou lieu-dit

Camp de César ; Granfort

Identification

Édifice

Éperon barré ; oppidum

Légende

L'intérieur de l'oppidum reste mal connu. Des fouilles ont été menées sur 200 m2 environ dans des structures d'habitat datables de La Tène finale et situées très près du rempart extérieur : trous de poteaux, silos, foyer avec remplissages secondaires constitués de débris céramiques et vestiges osseux témoignent de l'existence d'un habitat permanent à l'intérieur de l'oppidum. Les prospections ont livré un matériel homogène de la période Auguste-Tibére et un ensemble de monnaies gauloises liés à la circulation militaire.

2. Auteur

Photographe ou dessinateur

Agache, Roger

3. Description de la photographie

Éléments d’identification

Catégorie de phototype

Phototype argentique

Numéro du phototype

ARR22_76802642ZA

Précisions sur la conservation de l'original

Photographie aérienne

Droits diffusion

Reproduction soumise à autorisation du titulaire des droits d'exploitation

Description technique du phototype

Format du négatif

Z

Datation et événements liés à l’image

Date de prise de vue

1976

L'intérieur de l'oppidum reste mal connu. Des fouilles ont été menées sur 200 m2 environ dans des structures d'habitat datables de La Tène finale et situées très près du rempart extérieur : trous de poteaux, silos, foyer avec remplissages secondaires constitués de débris céramiques et vestiges osseux témoignent de l'existence d'un habitat permanent à l'intérieur de l'oppidum. Les prospections ont livré un matériel homogène de la période Auguste-Tibére et un ensemble de monnaies gauloises liés à la circulation militaire.