Les fouilles archéologiques montrent que l'implantation castrale primitive (Xe-XIe s.) a été réalisée sur un substrat du haut Moyen Age. A la fin du XIIe s., Il constituait l'une des plus importantes terres féodales de l'Amiénois. Réparé et modernisé après le siège de 1185 par Enguerrand II de Boves, il dut l'être à nouveau au XlVe s. par la maison de Lorraine. Démantelé à la fin du XVle s comme les autres forteresses du duc d'Aumale, sa ruine fut consommée par les ravages commis par les Espagnols qui brûlèrent Boves en 1636 et en 1653. Vers 1734, Pierre Bernard rapporte qu'il ne restait plus que quelques vestiges de murailles, de fenêtres, d'escalier et de souterrains.

1. Sujet de la photographie

Localisation

Localisation

France ; Picardie ; Somme ; Boves

Code INSEE de la commune

80131

Adresse et/ou lieu-dit

Ferme du Prieuré

Identification

Édifice

Motte castrale

Légende

Les fouilles archéologiques montrent que l'implantation castrale primitive (Xe-XIe s.) a été réalisée sur un substrat du haut Moyen Age. A la fin du XIIe s., Il constituait l'une des plus importantes terres féodales de l'Amiénois. Réparé et modernisé après le siège de 1185 par Enguerrand II de Boves, il dut l'être à nouveau au XlVe s. par la maison de Lorraine. Démantelé à la fin du XVle s comme les autres forteresses du duc d'Aumale, sa ruine fut consommée par les ravages commis par les Espagnols qui brûlèrent Boves en 1636 et en 1653. Vers 1734, Pierre Bernard rapporte qu'il ne restait plus que quelques vestiges de murailles, de fenêtres, d'escalier et de souterrains.

2. Auteur

Photographe ou dessinateur

Agache, Roger

3. Description de la photographie

Éléments d’identification

Catégorie de phototype

Phototype argentique

Numéro du phototype

ARR22_76802076ZA

Précisions sur la conservation de l'original

Photographie aérienne

Droits diffusion

Reproduction soumise à autorisation du titulaire des droits d'exploitation

Description technique du phototype

Format du négatif

Z

Datation et événements liés à l’image

Date de prise de vue

1976

Les fouilles archéologiques montrent que l'implantation castrale primitive (Xe-XIe s.) a été réalisée sur un substrat du haut Moyen Age. A la fin du XIIe s., Il constituait l'une des plus importantes terres féodales de l'Amiénois. Réparé et modernisé après le siège de 1185 par Enguerrand II de Boves, il dut l'être à nouveau au XlVe s. par la maison de Lorraine. Démantelé à la fin du XVle s comme les autres forteresses du duc d'Aumale, sa ruine fut consommée par les ravages commis par les Espagnols qui brûlèrent Boves en 1636 et en 1653. Vers 1734, Pierre Bernard rapporte qu'il ne restait plus que quelques vestiges de murailles, de fenêtres, d'escalier et de souterrains.