Les barbares italiens. Les pitoyables vestiges de l’église abbatiale de Monte Santo, qui a malheureusement été détruite totalement par des tirs italiens. La montagne elle-même est actuellement le lieu d'une des plus violentes batailles de tout le front italien où, en raison des courageux défenseurs austro-hongrois qui ne reculent ni ne faiblissent, les Italiens dirigent leur feu sur l'abbaye et l'église, sans aucun but militaire évident. Toute la population italienne rurale, dans une large région autour, est privée d'un lieu de pèlerinage de grande renommée par la destruction de cette église.

1. Sujet de la photographie

Localisation

Localisation

Italie ; Gorizia ; Monte Santo

Identification

Édifice

Eglise

Légende

Les barbares italiens. Les pitoyables vestiges de l'église abbatiale de Monte Santo, qui a malheureusement été détruite totalement par des tirs italiens. La montagne elle-même est actuellement le lieu d'une des plus violentes batailles de tout le front italien où, en raison des courageux défenseurs austro-hongrois qui ne reculent ni ne faiblissent, les Italiens dirigent leur feu sur l'abbaye et l'église, sans aucun but militaire évident. Toute la population italienne rurale, dans une large région autour, est privée d'un lieu de pèlerinage de grande renommée par la destruction de cette église.

Références des documents reproduits

Cote de conservation du document reproduit

Tome 8

2. Auteur

Photographe ou dessinateur

Leipziger Presse-Büro

3. Description de la photographie

Éléments d’identification

Catégorie de phototype

Tirage photographique

Numéro du tirage

62T072123

Ancien numéro du tirage

72123

Numéro de l'original

11074

Description technique du phototype

Description technique du tirage

Tirage argentique noir et blanc

Format du tirage

13x18

Datation et événements liés à l’image

Date de prise de vue

1916.09.18

Précision sur la date de prise de vue

Date d'enregistrement

Les barbares italiens. Les pitoyables vestiges de l’église abbatiale de Monte Santo, qui a malheureusement été détruite totalement par des tirs italiens. La montagne elle-même est actuellement le lieu d'une des plus violentes batailles de tout le front italien où, en raison des courageux défenseurs austro-hongrois qui ne reculent ni ne faiblissent, les Italiens dirigent leur feu sur l'abbaye et l'église, sans aucun but militaire évident. Toute la population italienne rurale, dans une large région autour, est privée d'un lieu de pèlerinage de grande renommée par la destruction de cette église.