Chapelle de l'Abbaye de Vauclair

Identification du bien culturel

N°Inventaire

93.1.931

Domaine

estampe

Titre

Chapelle de l'Abbaye de Vauclair

Ecole-pays

France

Période de création

2e quart 19e siècle

Millésime de création

1840 vers

Matériaux - techniques

papier (lithographie)

Mesures

H. 54,1 ; l. 35,9

Inscriptions

Titre, annotation, daté

Précisions inscriptions

Annoté en bas à gauche Va(?)elle , en bas au centre Lith. de Thierry frères, en bas à droite Benoist et Jacollet scult. 1843 ; titré Chapelle de l'Abbaye de Vauclair Picardie

Description

Vue intérieure de la chapelle de l'abbaye de Vauclair. L'abbaye de Vauclair appartient à l'ordre de Cîteaux qui suit la règle de saint Benoît dans toute sa pureté primitive, en rejetant tous les adoucissements ajoutés au cours des siècles, en particulier en ce qui concerne les jeûnes et le travail manuel. L'abbaye de Vauclair est fondée au diocèse de Laon (actuellement celui de Soissons), au XIIe siècle, à la demande de l'évêque Barthélémy de Jur, noble figure et remarquable fondateur d'abbayes. Le 23 mai 1134, saint Bernard envoie un groupe de moines de sa communauté de Clairvaux vers la nouvelle fondation de la vallée de l'Ailette à laquelle il donne le nom de Vauclair (Vallis clara) qui est celui même de l'abbaye-mère (Clara vallis). La nouvelle maison est, comme l'abbaye mère, située dans une vallée orientée d'Est en Ouest pour rester dans la lumière du soleil toute la journée. L'abbaye de Vauclair prospère rapidement. Plusieurs seigneurs de la région, en particulier Gérard Enfant et Gautier, comte de Roucy, ainsi que sa femme Ermengarde, comptent parmi les bienfaiteurs de l'abbaye naissante, dont Barthélémy de Jur, l'évêque de Laon confirme la fondation en 1141. Au lendemain de la Révolution française, l'abbaye est mise aux enchères et adjugée à très bas prix à un maréchal d'Ardon, le 9 octobre 1791, et transformée en exploitation agricole. Elle est classée en 1911 avant d'être réduite à l'état de ruines lors de l'offensive d'avril 1917. Complètement abandonnés et se dégradant rapidement, les vestiges mutilés de l'abbaye de Vauclair étaient voués à une ruine complète mais en 1965, un moine cistercien, le Père Anselme Dimier, soutenu par l'Office Départemental du Tourisme et la Direction de l'Architecture et de la Circonscription archéologique, entreprend des travaux pour retrouver le plan de l'église et redonner vie aux ruines. En 1966, il rencontre le Père Courtois qui décide de diriger des fouilles archéologiques sur l'emplacement de l'abbaye grâce au travail d'environ 200 jeunes étudiants européens travaillant bénévolement pour une mise en valeur des sites historiques

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

France ; Picardie ; Aisne ; Bouconville-Vauclair (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, mode d'acquisition inconnu, Villers-Cotterêts, musée Alexandre Dumas

Chapelle de l'Abbaye de Vauclair_0