Carte-lettre - La plainte des ruines - Soissons : Place de la Cathédrale (côté sud), Pont de Saint-Waast, dit 'des Anglais' parce que refait par les Anglais fin 1914 (vue prise du côté Sud-Est), Cathédrale (Vue prise du côté Nord-Est), Environs du Quartier Saint-Martin, Place Saint-Pierre (côté Nord), Environs du Quartier Saint-Martin, Pont de Saint-Waast, dit 'des Anglais' et Rivière l'Aisne (vue prise du côté Sud-Ouest), Rue du Collège, Place Saint-Pierre (côté Nord-Ouest) et Rue du Commerce, Place du Cloître

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2004.1.1402

Dénomination

carte postale

Titre

Carte-lettre - La plainte des ruines - Soissons : Place de la Cathédrale (côté sud), Pont de Saint-Waast, dit 'des Anglais' parce que refait par les Anglais fin 1914 (vue prise du côté Sud-Est), Cathédrale (Vue prise du côté Nord-Est), Environs du Quartier Saint-Martin, Place Saint-Pierre (côté Nord), Environs du Quartier Saint-Martin, Pont de Saint-Waast, dit 'des Anglais' et Rivière l'Aisne (vue prise du côté Sud-Ouest), Rue du Collège, Place Saint-Pierre (côté Nord-Ouest) et Rue du Commerce, Place du Cloître

Précision auteur

Éditeur à Dijon

Période de création

1er quart 20e siècle

Millésime de création

1918 expédié en

Matériaux - techniques

papier (cartonné), noir et blanc

Mesures

H. 51.9 ; l. 19.4

Inscriptions

Texte

Précisions inscriptions

Annoté : La Plainte des Ruines, Soissons. Se Souvenir est un devoir. 'Souviens-toi du vase de Soissons', mais se souvenir encore et toujours que les barbares ont passé là et que la 'Plainte des Ruines' n'est pas un mythe. La Messagère Illustrée prouve et démontre aux visiteurs et même au loin, que Soissons paya un lourd tribut à ces sauvages. Dès le 1er septembre 1914, l'invasion atteignit Soissons, mais fut repoussée peu à peu, car le 20 septembre trois boches qui pénétraient dans la ville avec la mission d'y faire sauter les restes du pont échouérent dans leur mission, et furent tués en pleine ville par les sentinelles françaises. Mais les canons à longues portée devaient continuer le travail de dévastation, et tour à tour la cathédrale et les plus vieux monuments de la ville furent détruits. Cette magnifique cathédrale avec ses vitraux détruits, ses murs effrondrés est lamentable. Toutefois une mention spéciale est bien due au courage et à l'abnégation des élus de la ville qui restèrent à leur poste, et avec un soin jaloux, veillèrent à la tenir dans un état de coquette propreté, malgré les effets du bombardement. Les notes restreintes sur les débuts des hostilités, ne nous permettant pas d'établir une notice très complète, nous recevrons avec plaisir les détails complémentaires, pour les éditions nouvelles de La Messagère Illustrée

Onomastique

SAUTARCK

Description

Inscrite au dos

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

Aisne, Soissons (lieu de prise de vue, lieu d'utilisation), Paris (lieu d'utilisation, lieu de création)

Utilisation / Destination

correspondance

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat avec participation du FRAM, Soissons, musée de Soissons

Date acquisition

2004/01

Ancienne appartenance

LAFLEUR Guy

Carte-lettre - La plainte des ruines - Soissons : Place de la Cathédrale (côté sud), Pont de Saint-Waast, dit 'des Anglais' parce que refait par les Anglais fin 1914 (vue prise du côté Sud-Est), Cathédrale (Vue prise du côté Nord-Est), Environs du Quartier Saint-Martin, Place Saint-Pierre (côté Nord), Environs du Quartier Saint-Martin, Pont de Saint-Waast, dit 'des Anglais' et Rivière l'Aisne (vue prise du côté Sud-Ouest), Rue du Collège, Place Saint-Pierre (côté Nord-Ouest) et Rue du Commerce, Place du Cloître_0