LEY I (peintre) : Les dernières guinguettes

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

2009.3.1

Domaine (catégorie du bien)

peinture

Titre

Les dernières guinguettes (Titre factice)

Auteur / exécutant / collecteur

LEY I (peintre)

Période de création / exécution

2e quart 20e siècle

Millésime de création / exécution

1932

Matériaux et techniques

papier vergé (gouache, crayon)

Mesures

H. 46,7 cm ; l. 62 cm (Dessin ;) ; H. 65 cm ; l. 92 cm (Passe-partout)

Inscriptions

date, signature, inscription concernant la représentation, numéro d'inventaire

Précisions sur les inscriptions

Au recto, à la peinture noire, en bas à droite : inscriptions illisibles ; (Au recto, à la peinture noire, en bas à droite) 1932 / Suresnes ; (Au verso, au crayon carbone) inscriptions illisibles ; (Au verso, inscriptions au crayon carbone en bas à droite) 2009.3.1

Description

Aquarelle sur papier présentée en format paysage.

Etat du bien

Mauvais, complet, Mai 2010

Sujet représenté

paysage (restaurant, rue, réverbère, arbre, foule)

Précisions sur le sujet représenté

Aquarelle représentant le Bar du Pont autrefois appelé le restaurant Ribart à l'angle du Boulevard de Versailles et de la rue du Pont, à l'entrée du Pont de Suresnes. Visible sur la droite de la représentation, il s'agit d'un restaurant situé dans un bâtiment formant une avancée à l'angle de deux rues. Les murs sont rouges avec une terrasse en rez-de-chaussée prenant place sur un large trottoire protégé par un auvent blanc. Au premier étage, une large baie vitrée s'ouvre sur un garde corps en fer forgé. Un second étage coiffé d'un toit à quatre pans n'est présent qu'à la pointe du bâtiment. Sur la gauche de la représentation, un second établissement est visible, il a un auvent formant une devanture. Les trottoirs sont peuplés de passants, un lampadaire se trouve au milieu de la route entre les deux établissements et des arbres longent le restaurant Ribard. Ceux-ci n'ont plus de feuilles. Quelques automobiles avancent sur la chaussée ou sont garées.

Date de la représentation

1932

Contexte historique

Historique – Objets associés

Cet établissement est l'une des dernières guinguettes de Suresnes persistantes dans les années 1930. Celles-ci s'étaient particulièrement développées à Suresnes au 19e et au début du 20e siècle. Les Parisiens venaient nombreux le dimanche pour aller aux courses de Longchamp et se divertirent “à la campagne”. La Première Guerre Mondiale a entraîné la disparition de nombreux établissements. Seuls quelques uns tel que le restaurant Ribard, idéalement situé à l'entrée du Pont, subsistèrent. Les dernières guinguettes de Suresnes fermèrent leurs portes dans les années 1950.

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Suresnes, musée d'Histoire urbaine et sociale

Date d’acquisition

Mai 2009

Ancienne appartenance

Me SELLIER Andrée (testateur)

Localisation

Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale