PHOTO-EDITION (éditeur) : SURESNES (Seine) - La Rue du Pont

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

2000.1.98

Domaine (catégorie du bien)

photographie, architecture, vie sociale - culturelle

Dénomination du bien

carte postale

Titre

SURESNES (Seine) - La Rue du Pont

Auteur / exécutant / collecteur

PHOTO-EDITION (éditeur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

éditeur

Période de création / exécution

1ère moitié 20e siècle

Epoque / style / mouvement

époque contemporaine

Matériaux et techniques

papier cartonné (procédé photomécanique, noir et blanc)

Mesures

H. 8,7 cm ; l. 13,8 cm

Inscriptions

légende, inscription, signature, numéro d'inventaire

Précisions sur les inscriptions

Au recto, en partie médiane le long du bord supérieur, inscription manuscrite à l'encre bleue au dessus d'une croix tracée au dessus du Mont-Valérien : au fond ma / caserne / en haut ; (Au recto, inscription dactylographiée le long du bord inférieur) 14 - Suresnes (Seine) - La Rue du Pont ; (Au verso, inscription manuscrite à l'encre bleue) Cher soeur, le 15 au soir, / Je répond à la lettre de la maison que j'ai reçu et qui ma / fait grand plaisir en voyant que tout le monde commencé à /allez mieu sauf encore cette chipie qui sa encore brulé les doit tellement quelle et curieuse de touchés à tous aussi / j'ai écris à la maison en même tant que toi ainssi car / Gaston Rossiers que tu me dit qu'il a eu le cafard de partir. / Aussi j'ose pas écris à mon oncle Achille a cause que c'est / une drole d'adresse que tu me donne et que j'espere qu'il commence à s'abituez a sa nouvelle maison et qu'il doit / surement venir dormir chez lui puisque c'est pas loin de / là aussi. j'ai écris à ton homme mes il na pas encore écris. c'est pas si c'est parce que j'ai un Secteur Postal car je nez pas encore eu de c'est nouvelle. Je te quitte en t'embrassant bien fort de loin ainssi que à Jacqueline la (?) des voisins pour moi. Bien des compliments. / Ton frère Arsène ; (Au verso, inscription dactylographiée placée verticalement au centre) Photo - Edition Blaincourt-les-Précy (Oise) ; (Au verso, dans l'angle inférieur droit, numéro d'inventaire manuscrit à l'encre de Chine) 2000.1.98

Description

Carte postale dont le recto présente une photographie en noir et blanc présentée en format paysage avec une annotation manuscrite à l'encre bleue. Le verso comporte des inscriptions dactylographiées à l'encre noire et des inscriptions manuscrites à l'encre bleue.

Etat du bien

moyen, complet, 11/08/2011

Sujet représenté

vue d'architecture (rue ; immeuble ; façade ; restaurant ; terrasse ; chaise) ; portrait collectif (personnage ; tablier ; bicyclette)

Précisions sur le sujet représenté

Photographie des rues de Suresnes avec une vue sur le Mont Valérien en arrière plan, entre les deux îlots d'immeubles. La Seine se passe à l'angle de la rue du Pont et du quai de Seine. Sur la gauche, dans un pavillon formant une avancée dans l'angle formée par les rues, se trouve une boutique aux rideaux à demi fermés. La porte principale est entrouverte, avec une femme en robe blanche dans l'embrasure. La boutique prend place dans un immeuble à deux étages dont le balcon à la rambarde en fer forgé forme un auvent au palier de la boutique. Les fenêtres du premier étage accueillent des stores clairs. Au dessus de ce bâtiment, une immense affiche publicitaire reprend le nom de la marque EYQUEM sur deux pans qui s'adaptent aux contours du bâtiment. A gauche de cette boutique, un arbre est planté, sous celui-ci, un homme se tient debout, en pantalon clair, veston et veste sombres et casquette. L'homme regarde l'objectif. Sur la droite, un café-restaurant étend sa terrasse sur le large trottoir. Chaises et tables en osier sont mises en place sous un auvent en blanc. Le café prend place dans un haut bâtiment avec un entresol puis un niveau garni de baies vitrées. Il s'agit de portes-fenêtres qui ouvrent sur une rambarde en fer forgée sur laquelle est accrochée une banderole qui indique la réouverture le 26 juin avec une nouvelle direction. Une mention de Paris et Cannes sont faites. Au niveau du toit, une grande affiche est placée, elle fait toute la largeur du bâtiment et porte un dessin dans un médaillon ainsi qu'une inscription en partie basse. Au milieu de la photographie, une rue part vers l'horizon, on y distingue des immeubles d'où dépassent les raccords de fils électriques. Dans le prolongement de cette rue, se trouve la colline du Mont Valérien où le rédacteur de la carte postale a mis une croix pour indiquer l'emplacement de sa caserne. Au verso, des inscriptions dactylographiées indiquent où placer la correspondance. Cependant, le rédacteur a écrit à l'encre bleue par dessus celles-ci.

Contexte historique

Utilisation / Destination

correspondance

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Suresnes, musée d'histoire urbaine et sociale

Date d’acquisition

2000/01

Ancienne appartenance

VILLE DE SURESNES

Localisation

Suresnes ; musée d'histoire urbaine et sociale

Informations complémentaires

Commentaires

Mention manuscrite 'au fond ma caserne en haut', une croix marquant le Mont-Valérien