anonyme : Vue de la cité-jardins (Titre fictif)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

998.1.434

Domaine (catégorie du bien)

photographie, architecture, vie sociale - culturelle

Dénomination du bien

tirage photographique

Titre

Vue de la cité-jardins (Titre fictif)

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme

Matériaux et techniques

papier baryté (procédé argentique, positif)

Mesures

H. 12,4 cm ; l. 17,4 cm

Inscriptions

numéro, numéro d'inventaire

Précisions sur les inscriptions

Au verso, inscription manuscrite à l'encre noire dans l'angle supérieur gauche : 4 - 434 ; (Au verso, inscription manuscrite à l'encre dans l'angle inférieur droit) 998.1.434

Description

Photographie en noir et blanc présentée en format paysage.

Etat du bien

Bon, complet, 9/02/2011

Sujet représenté

vue d'architecture (Suresnes, quartier, immeuble, brique, façade) ; paysage (arbre, allée, herbe, palissade)

Précisions sur le sujet représenté

Vue des habitations, individuelles et collectives, de la cité-jardins de Suresnes vraisemblablement depuis le Square Léon Bourgeois. Au premier plan, se trouve un espace gazonné bordé par un chemin de terre. Il est planté d'arbres et d'arbustes. A l'arrière plan, sur la gauche, se trouvent des pavillons individuels mitoyens. Ils sont construits ainsi pour des raisons d'économie de chauffage et de matériaux. Chacun possède une cour et un jardin à l'arrière, ici donnant sur le square. Ce jardin est délimité par une clôture maçonnée peinte en blanc. Ces pavillons ont deux niveaux d'habitation ainsi qu'une toiture à plusieurs pans qui permet de les rattacher à la première phase de construction d'habitat individuel dans les années 1920. Sur la droite, se trouve un immeuble collectif, de plan en L. Ce dernier comporte quatre étages surmontés d'une toiture à deux pans garnie de larges cheminées. En effet, chaque appartement était équipé d'un poêle pour le chauffage et la cuisine relié à un système d'évacuation des fumées. On constate que, dans l'angle interne de la façade, se trouvent de larges fenêtre cintrées : elles correspondent aux espaces de circulation, en l'occurence les escaliers. Les principes hygiénistes préconisent de la lumière et la possibilité d'aérer ces espaces de transit. En façade, on retrouve plusieurs types de fenêtre correspondant aux différentes pièces de l'habitation : chaque pièce devait disposer d'une ouverture, même les salles de bains ou cabinets de toilette. La façade est constituée de briques polychromes associées à du béton coffré permettant une animation sans surcoût dans les matériaux.

Contexte historique

Utilisation / Destination

illustration

Précisions sur l’utilisation

Campagne photographique illustrant l'avancée de la construction de la cité-jardins de Suresnes

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Suresnes, musée d'histoire urbaine et sociale

Date d’acquisition

1997

Localisation

Suresnes ; musée d'histoire urbaine et sociale