STUDIO CHEVOJON (photographe) : Ecole primaire Aristide Briand de la cité-jardins en construction (Titre fictif)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

998.1.283

Domaine (catégorie du bien)

photographie, architecture, construction, enseignement

Dénomination du bien

tirage photographique

Titre

Ecole primaire Aristide Briand de la cité-jardins en construction (Titre fictif)

Auteur / exécutant / collecteur

STUDIO CHEVOJON (photographe)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

1861 ; 1993

Période de création / exécution

2e quart 20e siècle

Millésime de création / exécution

1932

Matériaux et techniques

papier baryté (procédé argentique, positif)

Mesures

H. 17,4 cm ; l. 23,2 cm

Inscriptions

légende, numéro, tampon, numéro d'inventaire

Précisions sur les inscriptions

Au recto, inscription manuscrite à l'encre blanche dans l'angle inférieur gauche : Nº 100 / groupe scolaire Suresnes / Maistrasse et Quoniam architectes / 6.8.1932. ; (Au verso, inscription manuscrite dans l'angle supérieur gauche, à l'encre noire) 4-283 ; (Au verso, inscription manuscrite dans l'angle supérieur droit, à l'encre noire) 100 ; (Au verso, marque de tampon à l'encre noire placée en partie médiane) Photo Chevojon 9 r Cadet Paris ; (Au verso, inscription manuscrite à l'encre noire dans l'angle inférieur droit) 998.1.283

Description

Photographie en noir et blanc présentée en format paysage. ; Négatif des photographies sur plaque de verre à la taille du tirage. Tirage par contact ce qui permet des développements de meilleure qualité.

Etat du bien

Bon, complet, 08/02/2011

Sujet représenté

vue d'architecture (Suresnes, école primaire, chantier, grue, groupe de figures) ; fond de paysage

Précisions sur le sujet représenté

Vue du groupe scolaire Aristide Briand de la cité-jardins de Suresnes en cours de construction. Il s'agit de l'actuel groupe collège Henri Sellier qui a été construit pour suppléer le groupe scolaire Edouard Vaillant construit avec le premier îlot. Les plans ont été réalisés, comme l'ensemble de la cité-jardins, par Alexandre Maistrasse. La prise de vue a été effectuée depuis les immeubles d'habitations qui bordent l'avenue Aristide Briand. Sur la droite de la photographie, on distingue d'ailleurs un de ces immeubles d'habitations, en briques, avec quatre étages, qui est en train d'être élaboré. Il n'a pas encore d'huisseries et un échafaudage en bois le borde sur la gauche. A l'arrière plan à gauche, on distingue les toits des pavillons de l'école maternelle Wilson. A l'arrière plan à droite, un autre immeuble d'habitations est visible. L'école Aristide Briand est construite dans un mélange de briques et de béton comme l'ensemble de la cité-jardins de Suresnes. Le groupe scolaire possède un plan rectangulaire avec les angles postérieurs abattus. Les bâtiments présentent une forme allongée sur le pourtour avec un large pavillon central accueillant le gymnase avec sa piscine en sous-sol. Cette disposition permet de conserver un maximum de longueur de façade qui seront garnies de baies pour l'aération et l'éclairage, en vertu des principes hygiénistes. L'école est orientée au Sud avec la façade rectiligne quasi-pleine au Nord, réservant le soleil aux salles de cours et d'activités. La façade Nord, le long de l'actuel avenue Aristide Briand est celle visible au premier plan ici. Il s'agit d'une façade symétrique selon un axe central formé par un large porche avec des colonnes en béton soutenant un auvent. Ici, on distingue deux de ses colonnes de part et d'autre de l'entrée, sur la gauche de la photographie. Les élévations des bâtiments de l'école sont en cours avec une forêt de piliers en béton dans l'enceinte du groupe scolaire. Deux échafaudages sont également visibles dans l'angle antérieur droit du bâtiment. De nombreuses planches de coffrage pour le béton sont visibles en bordure des espaces de circulation. Le boulevard Aristide Briand n'est pas encore aménagé, il est en terre battue avec des gravats partout et des engins de construction. L'électricité est apportée par des fils électriques sur poteau visibles en partie droite de la photographie. Un groupe d'homme se tient devant l'entrée de l'école, peut-être s'agit-il des maîtres d'oeuvre regroupés autour d'un plan.

Date de la représentation

6 août 1932

Contexte historique

Historique – Objets associés

Campagne photographique illustrant l'avancée de la construction de la cité-jardins de Suresnes

Utilisation / Destination

illustration

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Suresnes, musée d'histoire urbaine et sociale

Date d’acquisition

1997

Localisation

Suresnes ; musée d'histoire urbaine et sociale

Informations complémentaires

Commentaires

Actuel collège Henri Sellier.