Sceau du pape Urbain III (titre d'usage)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2013.0.85 ; 3346 ; phi 804

Dénomination

sceau, empreinte

Appellation

Bulle

Titre

Sceau du pape Urbain III (titre d'usage)

Période de création

4e quart 12e siècle

Millésime de création

1185 entre, 1187 et

Matériaux - techniques

plomb (frappé)

Mesures

D. 4.1 cm ; FORM. rond

Inscriptions

Légende (sigle, inscription patronymique, numéro d'ordre)

Précisions inscriptions

Sigle en chef au revers : 'SPASPE' (abréviation signifiant S(anctus) PA(ulus) S(anctus) PE(trus) [saint Paul saint Pierre]) ; inscription patronymique au droit : 'UR / BANVS / .PP.III.' (Urbain III, pape). Le double P est surmonté de l'oméga.

Description

Bulle de plomb biface, ronde, du pape Urbain III. Au revers, têtes de saint Paul à dextre et de saint Pierre à senestre, entourées d'une auréole figurée par des points, et séparées par une croix latine. Le dessin est encadré d'un grènetis (comme au droit). Le sceau était appendu. Les lacs (cordelettes insérées dans le sceau) ont disparu, mais ils ont laissé des traces dans le plomb (trou traversant de haut en bas).

Précisions sujet représenté

Depuis le XIe siècle au moins, les bulles papales montrent d'un côté les images des deux saints, Pierre et Paul, avec leurs noms écrits, séparés par une croix, et sur l'autre face le nom du pape.

Contexte historique

Historique

La chancellerie papale commence au VIe siècle à authentifier ses documents d'un sceau de plomb (la 'bulla') pour les documents ordinaires. Le sceau réalisé dans une matière métallique s'appelle bulle (molybdobulle pour une bulle en plomb). La bulle de métal est toujours appendue au document, et toujours biface.

Utilisation / Destination

scellement

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la collectivité locale, mode d'acquisition inconnu, Vendôme, musée de Vendôme

Date acquisition

Date d'acquisition inconnue