GRIMAUD Baptiste Paul (cartier) : Cartes catalanes

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

1923.1.48.0 ; 3050

Domaine (catégorie du bien)

jeux - sports - loisirs, ethnologie, estampe

Dénomination du bien

jeu de cartes (ensemble), carte à jouer (14)

Titre

Cartes catalanes

Auteur / exécutant / collecteur

GRIMAUD Baptiste Paul (cartier)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Maison Grimaud : 1851 - 1962. Baptiste Paul Grimaud : ?, 1817 ; ?, 1899. Maître cartier à Paris, au 54 rue de Lancry, dès 1848. Il innove et instaure les fondements de la carte à jouer moderne avec le portrait réversible (à deux têtes), les coins arrondis et les coins or (1858), les cartes opaques.

Ecole

France

Période de création / exécution

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Matériaux et techniques

papier cartonné, imprimé, colorié au pochoir, lithographie, doré

Mesures

L. 9.5 cm ; l. 6.2 cm

Inscriptions

marque, inscription concernant le lieu d'exécution, numéro d'ordre

Description

Jeu de cartes au portrait catalan français de B. P. Grimaud, sans doute de la toute fin du XIXe siècle. Jeu incomplet (quatorze cartes au lieu de quarante-huit). Enseignes espagnoles, coins carrés, dos tulipes roses. Deux indices (numéro de la carte : 1 à 12) dans les coins opposés. Cadre en pointillés, différent selon les enseignes (interrompu ou non sur les petits côtés : 'pintas'). Les figures sont en pied (valet, cavalier, roi). Cartes à point de un à neuf.

Contexte historique

Historique – Objets associés

voir aussi : 1923.1.48.1, 1923.1.48.2, 1923.1.48.3, 1923.1.48.4, 1923.1.48.5, 1923.1.48.6, 1923.1.48.7, 1923.1.48.8, 1923.1.48.9, 1923.1.48.10, 1923.1.48.11, 1923.1.48.12, 1923.1.48.13, 1923.1.48.14

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Paris (lieu de création)

Utilisation / Destination

jeu

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la collectivité locale, don, Vendôme, musée de Vendôme

Date d’acquisition

1923

Localisation

Vendôme ; musée de Vendôme

Informations complémentaires

Commentaires

Trois jeux (1923.1.35, 1923.1.48 et 1923.1.49) avaient été mélangés pour n'en faire qu'un. Le jeu ainsi reconstitué ne comptait que quarante-cinq cartes (il manquait toujours le huit de coupe et le deux et le roi d'épée). On peut différencier les trois jeux d'une part parce que les dos des cartes sont de deux couleurs différentes (trente-et-une cartes bleues, quatorze roses), d'autre part parce que parmi les cartes dont le dos est bleu, une seule (1923.1.49) possède des coins arrondis et dorés.