GEORGIN François (graveur), PELLERIN Jean-Charles (éditeur, imprimeur) : Napoléon Ier

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

1172

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Dénomination du bien

image

Titre

Napoléon Ier

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

GEORGIN : Epinal, 1801 ; Epinal, 1863 ; PELLERIN : 1793 né ; 1853 actif jusqu'en ; Cette gravure provient d'Epinal, où Jean-Charles Pellerin (1756-1836) imprimeur-cartier, ajoute une section d'imagerie à sa firme vers 1810, firme qui devient rapidement la plus grande fabrique d'images de la ville. Personnellement partisan de l'empire, Pellerin édite de premières images représentant Napoléon et sa famille. Il obtient le brevet d'imprimeur que l'empereur délivre avec parcimonie. Après quelques ennuis en 1815 lors de la Restauration, Pellerin abandonne la création des images napoléoniennes mais réitère dès 1830 son attachement à l'empire en éditant une série de grands formats à la gloire de Napoléon, qui établit définitivement la réputation de l'imagerie d'Epinal et de la fabrique Pellerin. Cette gravure est l'oeuvre de François Georgin, son principal et plus connu collaborateur.

Ecole

France

Période de création / exécution

2e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1830

Matériaux et techniques

papier vergé, bois de fil

Mesures

H. 62,7 cm ; l. 41,7 cm

Inscriptions

signature

Précisions sur les inscriptions

signé en bas à gauche dans la souche d'arbre : Georgin ; à droite sous l'image : Fabrique de PELLERIN, Imprimeur-libraire à EPINAL

Etat du bien

Restauré en 2013

Sujet représenté

portrait (équestre cabré, de profil, Napoléon Ier, uniforme, ordre de la Légion d'honneur) ; fond de paysage (opération militaire)

Précisions sur le sujet représenté

Après avoir été nommé Premier consul suite au coup d'Etat du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799), Bonaparte se fait sacrer empereur des Français, le 2 décembre 1804, sous le nom de Napoléon 1er. Représenté à cheval, la tête surmontée de son bicorne, il tient dans la main droite ce qui est sans doute un traité de paix. Au loin, on distingue une armée, et un peu plus près les ruines d'un bâtiment. Sur la poitrine de son uniforme brille l'étoile d'officier de la légion honneur, qu'il crée en 1802 pour récompenser, au mérite, les services civils et militaires.

Contexte historique

Historique – Objets associés

Cette gravure provient d'Epinal, où Jean-Charles Pellerin (1756-1836) imprimeur-cartier, ajoute un section d'imagerie à sa firme vers 1810, firme qui devient rapidement la plus grande fabrique d'images de la ville. Personnellement partisan de l'empire, Pellerin édite de premières images représentant Napoléon et sa famille. Il obtient le brevet d'imprimeur que l'empereur délivre avec parcimonie. Après quelques ennuis en 1815 lors de la Restauration, Pellerin abandonne la création des images napoléoniennes mais réitère dès 1830 son attachement à l'empire en éditant une série de grands formats à la gloire de Napoléon, qui établit définitivement la réputation de l'imagerie d'Epinal et de la fabrique Pellerin. Cette gravure sur bois de fil colorié est l'oeuvre de François Georgin, son principal et plus connu collaborateur, dont la signature se trouve en bas à gauche.

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Epinal (lieu d'édition, lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot

Date d’acquisition

1926

Ancienne appartenance

Mme Lenoir

Localisation

Clermont-Ferrand ; musée d'art Roger-Quilliot

Informations complémentaires

Exposition

Chroniques de papier, dessins et gravures d'histoire, Musée d'art Roger-Quilliot [MARQ], du 14 septembre 2013 au 30 mars 2014.