PELLERIN (imprimeur, éditeur) : Le Roi Dagobert

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

984.1.3911

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Appellation

image

Titre

Le Roi Dagobert

Auteur / exécutant / collecteur

PELLERIN (imprimeur, éditeur)

Ecole

France

Période de création / exécution

3e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1855 vers

Matériaux et techniques

papier vergé, bois de fil

Mesures

H. 42,5 cm ; l. 32,8 cm

Inscriptions

inscription concernant la représentation, numéro, lieu d'impression inscrit, timbre de colportage

Précisions sur les inscriptions

inscription sous chaque vignette : Le bon roi Dagobert avait sa culotte à l'envers [...] Hélas dit le bon roi, ne pourrais-tu mourrir pour moi ! ; en bas à gauche : Propriété de l'éditeur. (Déposé.) ; numéro en bas au centre : 581 ; en bas à droite : Fabrique de PELLERIN, Imprimeur-Libraire à EPINAL.

Etat du bien

Restauré en 2013

Sujet représenté

suite de scènes ( roi : Dagobert Ier, couronne, culotte, saint Eloi de Noyon, évêque, mitre)

Précisions sur le sujet représenté

Cette image d'Epinal illustre les couplets de la célèbre chanson populaire française, ' Le Roi Dagobert ' créée en 1750 : la chanson évoque deux personnages historiques du Haut Moyen Age, Dagobert Ier (609-638) et son conseiller saint Eloi, évêque de Noyon (vers 588-659). Le roi mérovingien, identifiable à sa couronne, est représenté de manière comique, dans l'esprit de la chanson. Au sein de chaque saynète, saint Eloi, coiffé de la traditionnelle mitre, empêche son souverain d'accumuler les bévues.

Source de la représentation

chanson

Contexte historique

Historique – Objets associés

Connu de tous, le premier couplet concerne l'épisode de ' la culotte à l'envers ' qui provoque généralement un rire bon enfant. D'autres, plus tardifs, auraient été rédigés à la veille de la Révolution française et viseraient plutôt à tourner le roi Louis XVI en ridicule. Avec ses motifs rapidement traités, aux couleurs vives, ce bois de fil colorié au pochoir, composé de seize vignettes apparaît avant tout narratif et anecdotique. Il est représentatif d'une partie de la production de la maison Pellerin d'Epinal, qui a édité beaucoup d'images inspirées de contes et chansons populaires, lesquelles rencontraient un grand succès au XIXe siècle, répandues dans les campagnes par les colporteurs. Au dos de cette planche se trouve d'ailleurs un ' cachet de colportage ' apposé par le ministère de l'Intérieur, témoignant de l'autorisation de diffusion accordée par l'Etat à cette image. ; technique estampe ; procédé de gravure en creux ; procédé de gravure en creux

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Epinal (lieu d'édition) (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot

Date d’acquisition

1984

Ancienne appartenance

Truaud-Phelut

Localisation

Clermont-Ferrand ; musée d'art Roger-Quilliot

Informations complémentaires

Exposition

Chroniques de papier, dessins et gravures d'histoire, Musée d'art Roger-Quilliot [MARQ], du 14 septembre 2013 au 30 mars 2014.