couvercle (fragment), sarcophage (élément)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

1672

Domaine (catégorie du bien)

archéologie, Romain, Sculpture

Dénomination du bien

couvercle (fragment), sarcophage (élément)

Période de création / exécution

2e moitié 2e siècle, 1er quart 3e siècle

Epoque / style / mouvement

romain impérial

Matériaux et techniques

marbre, bas-relief

Mesures

H. 90 ; l. 158 ; L. 47 (cons.)

Etat du bien

bon, il ne reste qu'un cote du couvercle et les retours sur l'avant et l'arrière, éclats (bord inférieur du cote, tête d'Ulysse, tête d'Hecate, bas du buste), usé (tête de Medée)

Sujet représenté

sur couvercle (sur côté), sur fronton : scène mythologique (Medée : vengeance, chevelure longue, chiton, himation, draperie, baudrier, portant, fourreau, marchant, garçon : nu, chlamyde, marchant, de dos,garçon : nu, chlamyde, marchant, assis) ; sur acrotère (à gauche) : scène mythologique (Ulysse : barbe, exomis, assis, siège, nourrice : robe, agenouillé, bassin, chien : sommeil, reconnaissance) ; sur acrotere (à droite) : scène mythologique (Sphinx : assis, face à face, Oedipe : casque, cuirasse, cnémide) sur couvercle (devant, ?), sur acrotère : portrait (homme, chauve, barbe, en buste, draperie) sur couvercle, sur acrotère : scène (femme : robe, manteau, tristesse, Hécate, ?, psychopompe, chiton, ceinture, manteau, endromide,portant, branche : laurier, scène : funèbre, ?)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France (?, lieu d'exécution)

Géographie historique

Gaule Narbonnaise

Utilisation / Destination

pratique funéraire

Informations juridiques

Statut juridique

don, Marseille, musée d'archéologie méditerranéenne, centre de la Vieille-Charité

Date d’acquisition

1834

Ancienne appartenance

Famin

Localisation

Marseille ; musée d'Archéologie Méditerranéenne, Centre de la Vieille Charité

Informations complémentaires

Bibliographie

FROEHNER (CAT. ANTIQUITES MARSEILLE, 1897, P. 71, 72, NO 172) ; ESPERANDIEU (RECUEIL, 1, 1907, P. 60, NO 64) ; ROBERT (ANTIKEN SARKOPHAGRELIEFS, 1890, II, P. 217, NO 203, FIG. 204) ; BIANCHI-BANDINELLI (LA FIN DE L'ART ANTIQUE, 1970, P. 149, FIG. 140) ; KOCH SICHTERMANN (ROEMISCHE SARKOPHAGE, 1982, P. 299) ; MORET (OEDIPE, LA SPHINGE ET LES THEBAINS, 1984, P. 186, NO 169, PL. 87) ; LIMC (VII, 1994, OIDIPOUS, P. 5, NO 33, KRAUSKOPF)