Dans une rue de ville allemande, Napoléon à cheval, tend la croix ; Napoléon décorant à Tilsit, de sa propre croix de la Légion d'Honneur, le 'premier grenadier de la Russie' Lazareff, du bataillon Preobrazenski, 8-7-1807 (autre titre)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

RF 24092, recto

Domaine

dessin

Titre

Dans une rue de ville allemande, Napoléon à cheval, tend la croix ; Napoléon décorant à Tilsit, de sa propre croix de la Légion d'Honneur, le 'premier grenadier de la Russie' Lazareff, du bataillon Preobrazenski, 8-7-1807 (autre titre)

Ecole-pays

Française

Période de création

1er quart 19e siècle

Millésime de création

1808

Mesures

H. en m 0,278 ; L. en m 0,409

Description

Plume et lavis brun. Signé à gauche sur une borne : Debret, 1808

Précisions sujet représenté

Campagnes de Napoléon Ier

Date sujet représenté

1807/07/08

Contexte historique

Genèse

oeuvre en rapport

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de l'Etat, musée du Louvre département des Arts graphiques

Lieu de dépot

Dépôt, Versailles, musée national du château

Informations complémentaires

Commentaires

Ce dessin représente Napoléon décorant, à Tilsit, de sa propre croix de la Légion d'Honneur, le soldat russe Lazareff, du bataillon Preobazenski, le 9 juillet 1807. Il est la copie exacte, sans doute réalisée à la demande de Denon, du tableau du même sujet, exposé au Salon de1808 par Jean-Baptiste Debret et acheté sur ordre de l'empereur en février 1809 (actuellement conservé à Versailles). Le tableau avait rencontré un grand succès au Salon et Denon voulait sans doute conserver un souvenir de sa composition (X. Salmon, Trésors cachés, chefs-d'oeuvre du cabinet d'arts graphiques du château de Versailles, Rouen, Musée des Beaux-Arts, 9 mars - 15 mai 2001, n°53, p.108) Déposé à Versailles ; musée national du château et des Trianons , 15 mars 1934.

Exposition

Cat. Exp. : Trésors cachés, chefs-d'oeuvre du cabinet d'arts graphiques du château de Versailles, Rouen, Musée des Beaux-Arts, 9 mars - 15 mai 2001, n°53, p.108