Jeune-fille drapée, de profil

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

INV 27832, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Jeune-fille drapée, de profil

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né en 1619 ; mort en 1690

Ecole

Française

Période de création / exécution

4e quart 17e siècle

Millésime de création / exécution

1688 vers, 1689 vers

Matériaux et techniques

Pierre noire, craie blanche (rehaut), craie blanche, papier (beige), collé en plein, plume, encre noire

Mesures

H. en m 0,373 ; L. en m 0,274

Description

Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Collé en plein (montage du XVIIIè siècle) ; annoté au verso du montage, à la plume et encre noire :6 la nation

Précisions sur le sujet représenté

Jaïre fille de, Psyché, Jésus-Christ, Christ, Louis XIV roi de France, Simonneau Charles gravure en rapport, Saint-Etienne, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Rome, Farnesina, Loggia di Psyche, oeuvre en rapport, oeuvre en rapport, Jérusalem, Le Brun, Charles, L'Entrée de Jésus à Jérusalem, Nouveau Testament, iconographie religieuse, Entrée du Christ à Jérusalem, Entrée à Jérusalem, Vie du Christ, Santi, Raffaello, Assemblée des Dieux

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date d’acquisition

1690

Ancienne appartenance

Cabinet du Roi dernière provenance : Atelier de Le Brun

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

Etude, comme l'a bien vu A. Schnapper, pour l'adolescente offrant des fleurs et pour l'enfant, au centre, vers la droite, de L'Entrée du Christ à Jérusalem peint en 1688-1689 (Musée de St-Etienne). C'est le moment où l'oeuvre de Le Brun connaît un certain apaisement : ses dessins se font plus moelleux et sensibles à la grâce des jeunes femmes et des enfants, et rejoignent, à travers Poussin, certains aspects de Raphaël. Telle qu'elle figure sur le dessin, la figure reprend presque exactement, inversée, la figure de Psyché de la fresque de l'Assemblée des dieux du plafond de la loggia de la Farnésine. (Grand-Palais, 1984) - (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1495, p. 420) Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Claude Delamotte (L. 478) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du premier Conservatoire (ancien L. 2207).

Exposition

J.P. Cuzin, D. Cordellier, Raphaël et l'art français, Hommage à Raphaël, Paris, Grand-Palais, 1984, n° 146, p. 139