Portrait d'Andreas Mathiolus dans un tondo

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

INV 11973, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Portrait d'Andreas Mathiolus dans un tondo

Auteur / exécutant / collecteur

CARRACCI Agostino

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né en 1557 ; mort en 1602

Ecole

Bolonaise

Anciennes attributions

Ancienne attribution : ANONYME ITALIEN fin XVIe s

Période de création / exécution

4e quart 16e siècle

Matériaux et techniques

Plume, compas, encre brune, pierre noire, collé en plein

Mesures

H. en m 0,195 ; L. en m 0,192

Description

Plume et encre brune sur esquisse partielle à la pierre noire. Annotation à la plume :Agostino Caracci ; au verso, annotation (déchiffrée par R. Bacou) :garbata d'oro. Collé en plein sur un montage avec une bande de lavis formant cadre en trompe l'oeil

Sujet représenté

Portrait

Précisions sur le sujet représenté

Mathiolus (ou Mattioli) Pietro Andreas médecin et botaniste, portrait

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, saisie révolutionnaire, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date d’acquisition

1793

Ancienne appartenance

Saint-Morys ; Saint-Morys, Charles-Paul-J.-B. de Bourgevin Vialart de dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

Semble un projet d'Agostino pour une gravure non réalisée. Le modèle : Pietro Andreas Mattioli, 1500-1577, médecin et botaniste, était au service de l'archiduc Ferdinand de Habsbourg. (C. Loisel, Musée du Louvre, département des arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, VII : Ludovico, Agostino, Annibale Carracci, Paris, RMN, 2004, n° 251, p. 165) J. Labbé et L. Bicart-Sée, La collection Saint-Morys au Cabinet des dessins du musée du Louvre, Notes et documents des musées de France, 19, 2 vol., II, Paris, 1987, p. 260 ; C. Monbeig Goguel, Le dessin encadré, Revue de l'Art, 1987, n° 76, p.30, note 19 Ch.-P. de Saint-Morys ; saisie des biens des Émigrés en 1793, remise au Museum en 1796 et 1797 ; marque du musée (L. 1886).