Deux hommes nus, l'un à demi allongé, l'autre se relevant

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

RF 45, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Deux hommes nus, l'un à demi allongé, l'autre se relevant

Auteur / exécutant / collecteur

VITI Timoteo

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né vers 1469 ; mort en 1523

Ecole

Romaine, ombrienne

Anciennes attributions

Ancienne attribution : ANONYME ITALIEN XVIe s

Période de création / exécution

15e siècle, 16e siècle

Matériaux et techniques

Papier (gris-jaune), pierre noire

Mesures

H. en m 0,240 ; L. en m 0,363

Description

Pierre noire sur papier gris-jaune

Précisions sur le sujet représenté

Canterbury Thomas de , Genga Gerolamo, Francia Francesco, Arrivabene archevêque, Martin de Tours saint, Urbino, Duomo, oeuvre en rapport, Vienne, Albertina, oeuvre en rapport, Orvieto, Duomo, Cappella San Brizio, oeuvre en rapport, iconographie religieuse, Légende de saint Martin de Tours, Résurrection des morts, de Luca Signorelli, Crucifixion

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, donation, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date d’acquisition

1873

Ancienne appartenance

Gatteaux, Jacques Edouard dernière provenance : Gatteaux, Jacques Edouard

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

O. Fischel (Die Zeichnungen der Umbrer, Berlin, 1917, p.249) rattache le dessin à une Crucifixion et l'attribue aux suiveurs de Viti sous l'influence de Francia, en le rapprochant d'une feuille avec Le Miracle de saint Martin (Vienne, Albertina, VI, n°16), alors que B. Berenson (Le dessins de Signorelli, dans Gazette de Beaux Arts, 1932, I, p. 208, n. 2509 H, p. 208) le considère de Signorelli en le mettant en rapport avec la Résurrection des Morts d'Orvieto (Dôme, Cappella di San Brizio). S. Ferino (Timoteo Vitis Zeichnungen zum verloren Martinzyklus... im Dom von Urbino, dans Mitteilungen des Kunsthistorischen Institutes in Florenz, 1979, XXIIL, p.127-143) a identifié le dessin de l'Albertina comme une scène de la légende de Saint Martin de Tours préparatoire pour la décoration d'une chapelle du dôme d'Urbino commandée à Viti et Gerolamo Genga par l'archevêque Arrivabene et dédiée en 1504 aux saints Martin de Tours et Thomas de Canterbury ; de consequence R. Cocke (Michelangelo and the Dying Gaul in Naples, dans Zeitschrift für Kunstgeschichte, XLVIII, 1985, p.113) date le dessin vers 1504.

Exposition

Notice des dessins ... par Both de Tauzia, 1879, n°1626 - cat. exp. Dessins florentins du trecento et du quattrocento, Paris, Musée du Louvre, 1952, n°61 - cat. exp. Mostra di disegni di Luca Signorelli, cortone-Florence, 1953, n°72 - cat. exp. Autour de Raphaël, Paris, Musée du Louvre, 1983, n°11